Nova Scotia Archives

« Un Port de la côte Est »

Halifax en temps de guerre, 1939-1945


EastCoastPort - 200901835

Où étiez-vous le 10 septembre 1939? La majorité des Canadiens qui vivent aujourd'hui n'étaient pas encore nés et, pour la plupart d'entre nous, 1939 paraît en fait très lointain. Toutefois, à cette date, il y a soixante-dix ans, le Canada déclarait officiellement la guerre à l'Allemagne et entrait dans la Seconde Guerre mondiale.

Au cours des six années qui suivirent, aucune autre collectivité au Canada n'a été plus engagée ou plus touchée par la progression de la guerre, que le mystérieux « Port de la côte Est » — situé à Halifax, en Nouvelle-Écosse. C'est par ce terme (en anglais, « East Coast Port ») que la ville a toujours été désignée dans les journaux et à la radio de l'époque quant aux activités du temps de guerre. Et il y avait pour cela une excellente raison. Dès le début, au Canada, Halifax était le principal point de rassemblement ainsi que le plus près de l'Europe en guerre. Pour ce motif, la ville, au même titre que ses citoyens, vivait constamment en zone dangereuse. Il fallait donc faire preuve d'une extrême prudence.

Dans ce petit coin de province tranquille d'avant 1939, les résidants et les ressources physiques de la ville ont, pendant les six années qui ont suivi, été mis à l'épreuve à un point qui dépasse l'entendement de la plupart des gens vivant à l'époque actuelle. Le présent site Web raconte dans ses moindres détails, pour la première fois sur Internet, l'histoire d'Halifax au cours des six longues années subies de 1939 à 1945. En naviguant sur le site, vous serez en mesure de découvrir l'aspect et l'ambiance d'une ville nord-américaine en état de guerre et de voir des gens ordinaires pris dans la tourmente d'un monde chambardé.

Sept expositions virtuelles, comprenant chacune sa propre introduction, illustrent différents aspects de la ville en temps de guerre, au moyen de documents d'archives, — photographies, dossiers officiels, correspondances et journaux personnels, documents imprimés rares, dessins humoristiques, art documentaire et séquences filmées. La boîte de recherche intégrée dans chaque exposition permet d'effectuer des recherches partout dans le produit, et l'outil Zoomify qui s'affiche avec chaque image permet d'en agrandir la taille pour mieux en voir les détails. Trois articles parallèles fournis par des collaborateurs invités situent le contexte, explorent des thèmes généraux et suggèrent des façons d'aborder le contenu numérisé.

« Port de la côte Est » présente 5 800 images ou pages numérisées que vous pouvez explorer à votre guise. Toutes ces pièces, dont la plupart sont uniques, font partie des ressources patrimoniales documentaires du Service des archives et de la gestion des dossiers de la Nouvelle-Écosse. Certaines d'entre elles sont présentées ici au public pour la première fois, notamment la collection privée de photographies de ce censeur de la presse qui capta avec minutie des scènes de départ hautement secret des convois depuis le port d'Halifax; son journal personnel décrivant la vie quotidienne dans une ville pratiquement assiégée; et une série de photographies nouvellement acquises présentant les déplorables émeutes du Jour de la Victoire, alors qu'Halifax célébrait la fin de la guerre, le 8 juin 1945.

Que vous vous souveniez ou non du 10 septembre 1939, reculez dans le temps afin d'explorer toutes les facettes d'une ville en guerre — camouflage des lumières et défense civile, rationnement et recettes de temps de guerre, emprunts de la Victoire et enfants britanniques « invités », sous-marins de la France libre, mouvements des convois, Ajax Club, Croix rouge, bénévolat des femmes… et bien davantage. C'était un monde sans cellulaires ni portables, où les nouvelles étaient strictement contrôlées et voyageaient lentement — mais où les rumeurs circulaient à un rythme beaucoup plus rapide, un monde où la vie semblait se dérouler en noir et blanc comme sur les photographies, mais qui, au-delà des apparences, était infiniment plus complexe et remplie de contradictions. Ceux et celles qui ont traversé cette époque ne l'ont jamais oubliée. C'était un monde en guerre.




This project was made possible in part through the Canadian Culture Online Program of Canadian Heritage, Library and Archives of Canada and the Canadian Council of Archives.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au soutien du programme de numérisation de la communauté archivistique, de Bibliothèque et Archives Canada et du Conseil canadien des archives.