Nova Scotia Archives

Colonel John Gorham’s Account Book

Exploration du livre comptable ~ Langage, écriture et orthographe

Le livre comptable de Gorham a été écrit il y a 265 ans. Ne vous attendez pas à une lecture facile. Toutefois, quand vous serez habitué au style, vous remonterez dans le temps et découvrirez un monde inaccessible à la plupart d’entre nous sans l’aide de ressources comme le présent exposé en ligne.

Il y a trois obstacles à surmonter pour lire ces pages numérisées : le langage utilisé, l’écriture et l’orthographe. Pour faciliter les choses, nous avons ajouté des rubriques en haut de chaque page numérisée. Ces rubriques mettent en contexte les dates et les lieux géographiques pertinents aux entrées, indiquent le nom d’une ou deux personnes tiré de la liste manuscrite et font parfois mention des transactions répertoriées. Les rubriques ne corrigent pas l’orthographe des mots et n’expliquent pas le sens des entrées; elles ne font que vous aider à déchiffrer l’écriture manuscrite.

Quand vous regardez les originaux numérisés, vous vous rendez compte rapidement que le langage est étrange, original, très officiel et dans un style qui rend difficile de trouver une suite dans les entrées, de comprendre les phrases ou de suivre et comprendre les plus simples des transactions.

Pour ce qui est des phrases et des mots pris séparément, un bon dictionnaire ou une recherche dans Google devrait vous éclairer. Voici quelques exemples.

    « ye » ou « ye » : ancienne forme de l’article « the ».
    « galley » : galère; grand navire à rames, à voiles, ou à rames et à voiles; il peut aussi s’agir d’une longue embarcation ou d’une chaloupe à rames.
    « whaleboat » : baleinière; embarcation longue et étroite facilement manœuvrable dont la proue et la poupe sont pointues.
    « victualling » : approvisionner (vient de victuailles).

Pour ce qui est de l’écriture, c’est comme aujourd’hui, parfois facile à lire, parfois plus difficile. Vous rencontrerez très tôt des fioritures, surtout le « s » allongé, — —, qui ressemble à un « ƒ » et qui est utilisé seul au milieu d’un mot ou avec un autre « s » d’apparence normale. Le Shorter Oxford English Dictionary définit le « s » allongé comme une forme de bas de casse de la lettre « s » qui s’écrit ou s’imprime « ». Depuis le début du dix-neuvième siècle, l’utilisation de cette forme n’est plus généralisée.

L’orthographe n’a été standardisée que beaucoup plus tard, vers la fin du dix-neuvième et le début du vingtième siècle. Vous verrez donc toutes les variantes orthographiques imaginables pour presque chaque mot dans les pages numérisées affichées. (Par exemple, « Menis » et « Minis » pour « Minas » (des Mines), la région actuelle de Grand-Pré et de Horton Landing. « Seckernecter » est probablement « Chignecto », la région autour d’Amherst, et « Pizzaquid », pour Pisaquid, est aujourd’hui Windsor). L’orthographe des noms de famille est particulièrement difficile à uniformiser.