Bâtir un système scolaire moderne et fructueux – Page contre-éditoriale

Education and Early Childhood Development

January 14, 2016 12:47 PM

REMARQUE : Voici un article de la ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, Karen Casey, pour la page contre-éditoriale.

Dans trois semaines, nous soulignerons le premier anniversaire de notre plan d'action quinquennal en matière d'éducation, Les trois « R » : renouveler, réorienter et rebâtir – Plan d'action de la Nouvelle-Écosse en matière d’éducation.

Chaque initiative vise l'augmentation du succès et des réalisations des élèves.

Je crois que notre plan est unique parce qu'il est le résultat d'une vaste consultation auprès des Néo-Écossais.

Plus de 19 000 personnes nous ont dit ce qu'elles voulaient voir dans un système d'éducation public moderne. Plus de 4 000 enseignants nous ont fait part de leurs principales préoccupations. Nous avons écouté et nous avons agi.

Chaque décision prise au ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance vise à investir dans le milieu d’apprentissage et d’enseignement et à améliorer ce milieu au profit des enseignants et des élèves.

Les décisions sont basées sur ce que nous entendons des enseignants, des conseils scolaires, des parents, des élèves et d'autres personnes concernées, de même que sur des recherches fondées sur les faits.

J'ai rencontré des centaines d'enseignants et écouté leurs préoccupations, et je demeure engagée à continuer de répondre à leurs préoccupations.

Les enseignants m'ont dit que les défis auxquels ils font face sont plus grands que jamais. La taille des classes, les besoins complexes des élèves et les programmes scolaires sont parmi leurs principales préoccupations.

Je comprends les complexités et les défis auxquels ils font face.

C'est pourquoi nous avons adopté une nouvelle approche pour préparer les programmes. Cette approche prévoit la simplification et la mise à jour continuelle des programmes pour refléter les tendances modernes en éducation. Les programmes de la maternelle à la 3e année ont déjà été modifiés et ceux de la 4e à la 12e année seront simplifiés au cours des prochaines années.

Nous avons plafonné la taille des classes au primaire et accordé plus de soutien en classe.

Nous embauchons 381 enseignants supplémentaires. Nous avons étendu le programme ÉcolesPlus, ajouté plus de cliniciens en santé mentale et investi une somme additionnelle de 1,5 million de dollars dans le programme de subvention de soutien aux élèves ayant des besoins spéciaux. Nous réaliserons notre objectif de réinvestir une somme totale de 65 millions de dollars dans les classes.

Nous avons fait énormément de progrès jusqu’à présent grâce, en grande partie, aux centaines d’enseignants qui ont travaillé avec nous au sein de comités et d’ateliers de perfectionnement pour amener des changements. Néanmoins, nous sommes tout à fait conscients qu'il y a encore beaucoup à faire.

Pour bâtir un système d'éducation public moderne et fructueux, il nous faudra continuer de travailler avec nos enseignants et nos partenaires. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que les élèves d’aujourd’hui soient mieux préparés à vivre des vies productives dans un monde en constante évolution.
        
Le succès de la Nouvelle-Écosse dans l'avenir en dépend.

-30-

Personne-ressource : Michelle Lucas
                         902-424-8307
                         Cellulaire: 902-222-1784
                         Michelle.L.Lucas@novascotia.ca