Des services de garde d'enfants de qualité à un prix abordable

Education and Early Childhood Development

June 1, 2016 1:28 PM


Le gouvernement fera en sorte que les services de garde d'enfants seront plus abordables pour les familles, tout en améliorant les salaires des éducatrices de la petite enfance.

« Nous savons qu'un investissement dans l'éducation de la petite enfance maintenant assurera des avantages directs et immédiats pour les enfants de la Nouvelle-Écosse. C'est pourquoi nous avons prévu une somme de 6,6 millions de dollars pour la mise en oeuvre de ce plan », affirme Karen Casey, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance.

Un rapport intitulé « Des services de garde d'enfants de qualité à un prix abordable : l'endroit idéal pour grandir! », publié aujourd'hui 1er juin, présente les changements qui seront effectués au cours des cinq prochaines années afin d'aborder les inquiétudes soulevées dans le cadre de l'examen des services agréés de garde d'enfants.

La première phase du plan inclut des mesures pour rendre les services de garde d'enfants plus abordables pour les familles, par une augmentation de l'allocation et une augmentation des salaires traditionnellement bas des éducatrices de la petite enfance, soit un salaire médian de 12,84 $ l'heure.

À partir d'octobre, les centres bénéficiant d'une subvention provinciale devront rémunérer les éducatrices de la petite enfance en fonction d'un plancher salarial variant de 15 $ à 19 $, selon le niveau de formation.

À compter du 1er juillet, les familles admissibles à une allocation auront à payer un montant moins élevé. Les familles ayant un revenu de 25 000 $ ou moins seront admissibles à l'allocation maximale, alors que les familles ayant un revenu de plus de 25 000 $ jusqu'à concurrence de 70 000 $ seront admissibles à une allocation partielle. Le montant que les familles auront à payer dépendra du montant de l'allocation qu'elles reçoivent et des tarifs journaliers facturés par leur centre de garde d'enfants. L'augmentation des tarifs pour les parents par un centre de garde d'enfants sera plafonnée afin de réduire l'écart entre l'allocation et le coût des services de garde.

Le rapport contient 27 mesures qui seront mises en œuvre au cours des cinq prochaines années dans les domaines suivants : caractère abordable de la garde d'enfants, structure et gouvernance du système, qualité des programmes et services, accessibilité, et perfectionnement professionnel. Le ministère travaillera avec le secteur pour créer un nouveau modèle de financement au cours des 18 prochains mois. Le modèle correspondra aux principes et aux mesures présentés dans le rapport. Un programme d'études provincial pour l'éducation de la petite enfance sera également élaboré à l'appui du développement sain et de la transition scolaire.

« Nous ne pouvons plus nous permettre de nous contenter d'améliorations ponctuelles, souligne Mme Casey. Nous devons apporter des changements efficaces et viables qui appuient le développement de nos enfants. J'ai hâte de travailler avec le secteur de l'éducation de la petite enfance et de la garde d'enfants pour apporter des changements positifs aux services agréés de garde d'enfants. »

Plus de 7 000 Néo-Écossais ont participé aux consultations sur l'examen du secteur des garderies par le truchement d'un sondage en ligne, de groupes de consultation, d'entretiens individuels et de présentations écrites.

Le rapport intégral peut être consulté au novascotia.ca/education.


POUR DIFFUSION :

     Le gouvernement fera en sorte que les services de garde

d'enfants seront plus abordables pour les familles, tout en

améliorant les salaires des éducatrices de la petite enfance.

     Un rapport intitulé « Des services de garde d'enfants de

qualité à un prix abordable : l'endroit idéal pour grandir! » et

publié aujourd'hui (1er juin), présente les changements qui

seront effectués au cours des cinq prochaines années afin

d'aborder les inquiétudes soulevées dans le cadre de l'examen

des services agréés de garde d'enfants.

     La première phase du plan inclut des mesures pour rendre

les services de garde d'enfants plus abordables pour les

familles, par une augmentation de l'allocation et une

augmentation des salaires traditionnellement bas des éducatrices

de la petite enfance.

     Plus de sept mille Néo-Écossais ont participé aux

consultations soit par un sondage en ligne, des groupes de

consultation, des entretiens individuels ou des présentations

écrites.

     Le rapport intégral peut être consulté sur le site Web du

ministère de l'Éducation et du Développement de la petite

enfance.

-30-

Personne-ressource : Michelle L. Lucas
                     902-424-8307
                     Cell. : 902-222-1784
                     Michelle.L.Lucas@novascotia.ca