Sensibilisation aux coyotes – Questions fréquemment posées

English text
Coyote FAQs Coyote FAQs Keep Coyotes Wild Support for Educators Keep Coyotes Away Coyote Reporting Form videos coyote


Quelle taille ont‑ils?
Le personnel préposé à la faune du MRN a pesé plus de 300 coyotes pendant la saison de piégeage de 1992‑1993. Les coyotes mâles adultes avaient un poids moyen de 33,9 lb (15,4 kg). Le poids moyen des femelles adultes était de 27,7 lb (12,6 kg). Le plus gros mâle pris pesait 47,8 lb (21,7 kg). Le MRN reçoit occasionnellement des comptes rendus signalant des coyotes pesant plus de 50 lb (22,7 kg), mais les animaux de cette taille sont rares. En apprendre davantage au sujet des coyotes.

Que faut‑il faire lorsqu’on rencontre un coyote?
-- Évitez de nourrir l’animal, de le toucher ou de la photographier de près.
-- Éloignez‑vous de l’endroit en reculant lentement tout en gardant votre calme – évitez de tourner le dos pour courir.
-- Utilisez des dispositifs d’alarme personnels pour effrayer ou menacer l’animal.
-- Encouragez l’animal à partir (fournissez‑lui de la place, une voie d’issue). 
-- Si l’animal fait preuve d’un comportement agressif, faites‑vous paraître plus grand et faites du bruit en lançant des brindilles et des roches.  
-- Combattez énergiquement l’animal s’il attaque.

Les coyotes de la Nouvelle‑Écosse sont‑ils plus gros que les coyotes de l’Ouest?
Oui. Les coyotes de la Nouvelle‑Écosse sont appelés coyotes de l’Est. Même s’ils sont apparentés de près aux coyotes de l’Ouest de l’Amérique du Nord, ils sont génétiquement distincts. On attribue la taille substantiellement plus importante des coyotes de l’Est à leur métissage passé avec des loups à l’époque où les coyotes se sont répandus vers le nord et l’est en Amérique du Nord. Certains individus présents dans notre province peuvent avoir une taille correspondant au double de la taille moyenne des coyotes du Sud‑Ouest de l’Amérique du Nord.

Pourquoi sont‑ils si gros?
Le coyote de l’Est est essentiellement un coyote de l’Ouest qui a hérité de caractéristiques déterminantes du loup par croisement. Cette constitution génétique confère au coyote de l’Est le potentiel d’une taille beaucoup plus importante, soit le double de celle de son proche parent, le coyote du Sud‑Ouest.

Combien de petits ont‑ils?
Des prélèvements de coyotes capturés en Nouvelle‑Écosse révèlent des portées moyennes de 5,5 à 6,3 petits. Les registres signalent un minimum de deux petits et un sommet de dix.

D’où proviennent‑ils?
Ces animaux se sont dispersés d’ouest en est par l’Ontario, le Québec, l’État de New York et le Nouveau‑Brunswick. Après avoir franchi l’isthme, ils ont fini par atteindre l’intérieur de la Nouvelle‑Écosse et à se rendre au Cap‑Breton en franchissant le détroit de Canso pendant que les eaux étaient gelées.

Quand sont‑ils apparus en Nouvelle‑Écosse?
Le premier coyote a été pris en 1977.

Les a‑t‑on introduits dans la province?
Non, on ne les a pas introduits. Au fur et à mesure que l’habitat s’est transformé en Amérique du Nord, par exemple par le défrichage, l’aménagement des emprises de chemins de fer, etc., le coyote des Prairies a commencé vers la fin des années 1800 une expansion de son territoire qui a atteint la Nouvelle‑Écosse en 1976. Il existait probablement quelques coyotes en Nouvelle‑Écosse avant 1976, mais les gens supposaient probablement qu’ils apercevaient des chiens errants.

La population de coyotes de la Nouvelle‑Écosse augmente‑t‑elle?
La population de coyotes de la province est stable. Voir le graphique des prises et des données des plaintes.

Pourquoi ne met‑on pas leur tête à prix ou pourquoi ne les élimine‑t‑on pas pour réduire la population?
Le Ministère a implanté un programme d’incitatifs à la chasse des fourrures, une approche ciblée visant à accroître la participation des trappeurs et les niveaux de prises. Un piégeage accru peut également affecter le comportement du coyote en inculquant une peur chez les animaux et en les amenant à éviter les humains. Un tel programme diffère d’un programme de primes de destruction général, qui rattache une prime générale à l’élimination de l’animal visé pour encourager son extermination par quiconque à n’importe quel moment.

Les coyotes de la Nouvelle‑Écosse sont‑ils porteurs de la rage ou d’autres maladies?
Aucun cas de rage n’a été rapporté chez les coyotes de la Nouvelle‑Écosse. Les coyotes peuvent être porteurs du ver du cœur (Dirofilaria immitis), du ver solitaire, de la maladie de Carré et de la gale.

Les coyotes sont‑ils agressifs?
Les coyotes sont des animaux sauvages et ils évitent généralement les humains. Il faut cependant les traiter comme des bêtes pouvant être dangereuses. Évitez de vous approcher d’un coyote.

Que devraient faire les gens pour se préparer à la rencontre d’un coyote?
Les gens qui circulent en forêt devraient être conscients de ce qui les entoure en tout temps. Les autres options consistent à faire du bruit, à circuler en paire ou en groupe et à se munir de bâtons de marche.

Comment les gens peuvent‑ils réduire les interactions avec les coyotes?
Il faut éviter de laisser traîner des déchets et ne pas laisser de nourriture pour animaux de compagnie, de compost ou de déchets sur le pas de votre porte à l’extérieur la nuit. Évitez de nourrir les animaux sauvages. Évitez de laisser des animaux de compagnie sans surveillance ou sans protection à l’extérieur.

Chassent‑ils en meute?
Les coyotes se déplacent et chassent en famille ou en meute. En général, un couple dominant est accompagné des petits de l’année.

Que mangent les coyotes?
Les coyotes mangent généralement du chevreuil, des souris, des écureuils, des lièvres d’Amérique et des fruits, comme des pommes, des bleuets, des mûres sauvages et des framboises. Ce sont d’excellents détritivores.

Y a‑t‑il déjà eu des attaques mortelles au cours des interactions passées entre humains et coyotes?
L’attaque survenue au Cap‑Breton est le premier cas de cette nature en Nouvelle‑Écosse. Un cas mortel avait été rapporté aux États‑Unis (Californie) en 1981 (Timm, Baker, Bennett et Coolahan, 2004).

Combien de personnes ont déjà été attaquées par des coyotes?
Depuis 1995, trois personnes se sont fait mordre ou attaquer en Nouvelle‑Écosse. Les annales d’articles de journaux révèlent que 24 interactions entre coyotes et humains entraînant des blessures (14,2 % de l’ensemble des incidents entre humains et coyotes signalés) sont survenues au Canada entre 1998 et 2008. Elles n’ont entraîné aucun décès ni blessure grave. Les incidents ont généralement occasionné des égratignures ou des plaies punctiformes (Alexander et Quinn, Université de Calgary).

Le jogging ou la course posent‑ils un danger?
Si vous rencontrez un coyote pendant que vous joggez ou courez, arrêtez‑vous et éloignez‑vous lentement du secteur en retournant dans la direction d’où vous provenez. Ne vous éloignez jamais d’un coyote en courant, car un tel geste pourrait éveiller son instinct de prédateur et il pourrait se lancer à votre poursuite.

Existe‑il des loups‑coyotes hybrides?
Les coyotes de l’Est semblent génétiquement distincts; ils ne constituent ni des coyotes de l’Ouest ni des loups de l’Est. On attribue la taille plus importante du coyote de l’Est à un métissage passé avec des loups.

Que devrait‑on faire lorsqu’on rencontre un coyote en forêt?
N’approchez pas de l’animal. Quittez immédiatement les lieux.   

Pourquoi trouve‑t‑on également des coyotes dans les secteurs urbains? Avons‑nous envahi leur habitat?
Les coyotes constituent une espèce relativement nouvelle en Nouvelle‑Écosse. Ces animaux s’adaptent très facilement et ils peuvent vivre à l’intérieur et à proximité des établissements humains, y compris les secteurs urbains.

Le gouvernement provincial tente-t-il de prendre les coyotes nuisibles lorsque des gens perdent leurs animaux de compagnie?
Des exterminateurs d’animaux sauvages nuisibles sont à la disposition des gens souhaitant la capture des animaux qui créent des conflits avec les humains. Les gens devraient toutefois garder leurs animaux de compagnie sous surveillance, de préférence à l’intérieur ou bien protégés dans un chenil où ils ne pourront pas se faire blesser et ne pourront pas poursuivre ou blesser des animaux sauvages.

Existe‑t‑il une saison de chasse aux coyotes?
Les coyotes sont classés en tant qu’autre espèce sauvage dont la prise est autorisée; on peut les abattre à longueur d’année et il n’existe aucune limite de prises. Seuls les trappeurs détenteurs de permis peuvent cependant prendre des coyotes pendant la saison de piégeage, qui s’étend du 15 octobre au 31 mars.

Devrions‑nous nous attendre à voir plus de coyotes en hiver?
Oui, l’hiver est la saison de l’accouplement; les déplacements et les activités des coyotes augmentent alors. Si les sources naturelles de nourriture se trouvent restreintes localement pour une raison ou une autre, les coyotes se mettront à la recherche de nourriture et ils deviendront plus actifs et plus visibles. La neige et la dissimulation du tapis forestier rendent également les coyotes plus visibles. La neige épaisse peut encourager les déplacements sur les chemins ou à proximité de ceux‑ci. La publicité au sujet des coyotes a par ailleurs récemment sensibilisé le public et accru la probabilité de signalements.