English / Français  |  Communiquez avec nous
Musée de la Nouvelle-Écosse
Reptiles and Amphibians Collection Reptiles and Amphibians Collection Snakes Turtles Frogs Salamanders

Imprimer | Signet

La salamandre à quatre doigts

Hemidactylium scutatum (Schlegel)


C'est la plus rare de nos salamandres : elle a été observée surtout dans la région sud-centrale de la province. Il faut cependant noter qu'il s'agit d'une créature si petite et si timide qu'il est facile de ne pas la remarquer. On aimerait bien en savoir plus long.


Le dessus de la salamandre à quatre doigts varie entre orange et brun rouge avec quelques points noirs. C'est la seule salamandre à ventre blanc dans la province. Les pattes de derrière ont quatre doigts au lieu de cinq. Elle est privée de poumons : elle respire donc par la peau et par la muqueuse du palais de la bouche.


La salamandre à quatre doigts habite des bois humides, surtout s'il y a de la sphaigne. Elle aime s'accoupler dans des marécages tourbeux ou dans des endroits mousseux près des cours d'eau. La femelle cache ses œufs parmi les racines des plantes. Après l'éclosion les larves restent dans l'eau pendant une courte période avant de la quitter pour vivre sur terre.



Quelques détails supplémentaires


La famille des pléthodontidés, des salamandres dépourvues de poumons, comprend 23 genres et 214 espèces dont la plupart se trouvent seulement en Amérique du Nord. Au Canada il y a sept genres et huit espèces; en Nouvelle-Écosse on a trouvé deux genres indigènes dont chacun est représenté par une espèce.


Ces salamandres respirent par la peau et par la muqueuse du palais de la bouche. L'humidité leur est donc essentielle.


La forme de la tête est variable: le museau chez le mâle est allongé et presque carré, mais court et arrondi chez la femelle.


Chez les adultes la coloration varie entre orange brunâtre et brun rougeâtre, avec quelques points noirs sur le dos et sur les côtés de la tête, de la queue et des pattes. C'est la seule salamandre indigène à ventre blanc dans la province.


Longueurs moyennes: mâles adultes, 4,5 à 7,9 cm; femelles adultes, 4,4 à 9 cm; larves nouveau-transformées, 1,2 cm environ.


Répartition: Au Canada: en Nouvelle-Écosse et au sud du Québec et de l'Ontario. Aux États-Unis: depuis le sud du Maine jusqu'au Wisconsin et vers le sud à l'Alabama. On en trouve quelques colonies isolées plus à l'ouest et au sud.


En Nouvelle-Écosse la Salamandre à quatre doigts habite partout dans la province dans des colonies très isolées les unes des autres, sauf dans le sud de la région centrale de la section continentale. C'est la plus rare de nos espèces.


Elle se trouve surtout près des colonies de sphaigne à proximité de rivières et dans des tourbières lors de la pariade au printemps. En été on a observé quelques adultes dans des régions boisées.


La femelle pond ses eoufs en avril ou au début du mois de mai. Elle place le paquet globuleux parmi les racines de la sphaigne, souvent à la base de pins ou de sapins morts, ou sous des souches. Après l'éclosion les larves descendent en tortillant et tombent finalement dans l'eau.


D'après nos recherches la femelle pond entre 24 et 37 oeufs par année. Dans cinq nids découverts dans le comté d'Annapolis on a trouvé 19, 20, 22, 25 et 27 oeufs.


La Salamandre à quatre doigts se nourrit d'insectes. Les estomacs de 18 animaux ont révélé des restes de tiques, d'araignées, de collemboles, de moucherons, de coléoptères, de larves de mouches, de fourmis et d'escargots.


Espèces de salamandres

La salamandre maculée

La salamandre à points bleus

La salamandre rayée

La salamandre à quatre doigts

Le triton vert à points rouges


Renseignements sur les salamandres

L'observation des salamandres