News release

Les ministères provinciaux et territoriaux publient un rapport sur la réduction du sodium

REMARQUE : Des renseignements généraux concernant le sodium et les programmes offerts par les provinces sont disponibles au www.gov.ns.ca/hpp/cdip/healthy-eating-publications.asp (en anglais seulement).

Les ministères de la Santé de partout au Canada visent à aider les Canadiens à réduire leur consommation de sodium.

Le rapport intitulé « Réduire la consommation de sodium de la population canadienne : un rapport provincial et territorial d'avancement et de recommandations quant aux actions à venir » a été rendu public aujourd'hui 8 juin.

« Appuyer des stratégies visant à réduire notre apport en sodium peut réduire le fardeau qu'impose la maladie aux Canadiens, à leur famille et à notre système de santé, a déclaré David Wilson, ministre de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse et président des rencontres provinciales-territoriales sur la santé. Ce rapport démontre le travail admirable qui est accompli dans les administrations de tout le pays en vue de réduire le sodium dans nos régimes alimentaires et vient également réitérer notre engagement à continuer de travailler ensemble à la création d'une approche harmonisée et coordonnée à l'échelle du Canada. »

La consommation d'une trop grande quantité de sodium peut causer de nombreux problèmes de santé, notamment l'hypertension, les maladies du cœur, les AVC et les maladies du rein. Il est également démontré qu'un régime alimentaire à teneur élevée en sodium est un facteur de risque d'ostéoporose, de cancer de l'estomac et d'asthme.

Le rapport, qui marque une première collaboration du genre pour les provinces et les territoires, remplit un engagement pris en septembre 2010 par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux, à l'exception du Québec, qui se sont entendus pour travailler ensemble en vue de réduire l'apport en sodium des Canadiens et de favoriser un poids santé chez les enfants.

Le rapport encourage la discussion et la participation des principaux partenaires tels que le gouvernement fédéral et les organismes non gouvernementaux. Il appuie également l'engagement des provinces et des territoires à réduire l'apport en sodium de la population à une moyenne de 2 300 mg par personne par jour d'ici 2016.

Le rapport se concentre sur les mesures dans quatre principaux domaines : la réduction du sodium dans l'approvisionnement alimentaire, la sensibilisation et l'éducation, la recherche et la surveillance, ainsi que l'évaluation. Les mesures comprennent :

  • Créer des lignes directrices et des critères de nutrition harmonisés en matière d'alimentation saine pour la vente, le service et la mise en marché d'aliments dans les lieux à financement public d'ici mars 2013.
  • Continuer de collaborer avec les restaurants et le secteur des services alimentaires et avec d'autres partenaires afin de réduire le sodium dans les aliments et les boissons et examiner la possibilité de s'inspirer du programme « Informed Dining » de la Colombie-Britannique afin d'élaborer une structure pour la présentation de l'information nutritionnelle d'ici mars 2013.
  • Demander à l'industrie alimentaire de se joindre aux gouvernements en s'engageant publiquement à atteindre l'objectif de réduction de 2016.
  • Encourager l'industrie alimentaire et les autres intervenants à utiliser les messages de réduction du sodium contenus dans le rapport dans le cadre de leurs activités et renseignements sur l'alimentation saine afin de sensibiliser davantage la population.
  • Continuer de partager les résultats de leurs activités d'évaluation et, d'ici l'automne, établir un comité d'experts qui supervisera l'élaboration de normes et de pratiques uniformes en matière d'évaluation.
  • Offrir, d'ici l'automne 2012, un forum afin de discuter de la surveillance et de l'évaluation et déterminer les options de surveillance de la réduction du sodium dans l'approvisionnement alimentaire.

« En sensibilisant les gens aux risques d'une consommation excessive de sodium et en travaillant à la mise en œuvre de stratégies cohérentes qui encouragent tous les Canadiens à réduire leur consommation de sel, nous pourrons aider à prévenir ou à retarder une grande proportion de problèmes cardiovasculaires ou d'autres problèmes de santé, et aider les Canadiens à demeurer en meilleure santé, plus longtemps », souligne le Dr Perry Kendall, agent provincial de la santé de la Colombie-Britannique et co-dirigeant de la déclaration nationale sur la prévention et la promotion, entérinée par les ministres en septembre 2010.

Bien que le Québec ait contribué à ce rapport en fournissant des renseignements sur ses propres initiatives et qu'il poursuive globalement les mêmes objectifs, le Québec ne souscrit pas à l'idée d'une stratégie pancanadienne en la matière et souhaite demeurer seul responsable de l'élaboration et de la mise en œuvre des politiques, programmes, directives et initiatives de vie saine en vigueur sur son territoire. Le Québec continuera de partager l'information et les pratiques exemplaires avec les autres gouvernements du Canada.

Le rapport « Réduire la consommation de sodium de la population canadienne » est disponible en français et en anglais et peut être consulté en ligne au www.gov.ns.ca/hpp/cdip/healthy-eating-publications.asp.

POUR DIFFUSION :

Les ministères de la Santé de partout au Canada visent à aider les Canadiens à réduire leur consommation de sodium.

Les ministres de la Santé des provinces et des territoires ont publié aujourd'hui (8 juin) un rapport concernant la réduction de la consommation de sodium dans le but d'améliorer la santé des Canadiens.

Le rapport appui l'engagement des provinces et des territoires à réduire l'apport en sodium de la population à une moyenne de 2 300 mg par personne par jour d'ici 2016.

-30-

Personnes-ressources :

Theresa Hawkesworth
Santé et Mieux-être 902-424-6883 Cellulaire : 902-719-5004
Ryan Jabs
Ministère de la Santé de la C.-B. 250-952-1887