La Province prend des mesures contre l’intimidation et la cyberintimidation

Department of Education (to March 26, 2013)

October 29, 2012 2:47 PM

Tout le personnel des écoles aura bientôt une meilleure compréhension de ses responsabilités quand vient le temps d’assurer la sécurité des élèves.

Ramona Jennex, ministre de l'Éducation, a présenté des modifications à la loi sur l'éducation (Education Act), aujourd'hui 29 octobre, afin de préciser, d'actualiser et de définir le rôle de tout le personnel des écoles en ce qui concerne le signalement d’incidents de comportement très perturbateur, et celui des directeurs dans la manière de les gérer.

« Les élèves me disent que l’intimidation, sous toutes ses formes, est extrêmement déchirante et qu’il n’y a pas de solution facile, de dire Mme Jennex. Ces modifications feront en sorte que tous les employés des écoles travailleront ensemble pour assurer la sécurité des enfants en signalant systématiquement les incidents d’intimidation et de cyberintimidation et en y réagissant. »

La loi n’est qu’un des volets du plan d’action provincial. Il faut une intervention de la collectivité pour remédier aux causes profondes de l’intimidation et de la cyberintimidation.

La Province travaille sur plusieurs fronts, tant avec les élèves qu’avec des partenaires, pour lutter contre l’intimidation et la cyberintimidation dans les écoles.

Kathleen Richard est la nouvelle coordonnatrice provinciale de lutte contre l’intimidation. Elle examine des programmes fondés sur la recherche et qui pourraient servir dans les écoles et elle travaille avec le Conseil consultatif des jeunes de la Nouvelle-Écosse afin d’apporter la contribution des jeunes aux politiques du gouvernement.

Un groupe d’élèves de la Bayview Community School à Mahone Bay communique également ses idées sur l’intimidation en aidant à élaborer une campagne de sensibilisation du public qui sera lancée plus tard cet automne.

« Donner aux élèves les moyens nécessaires pour lutter contre les graves problèmes que sont l’intimidation et la cyberintimidation a des répercussions beaucoup plus généralisées que de simplement laisser la chose entre les mains des adultes, souligne Erin Donovan, parent d’un élève de 7e année à la Bayview Community School. Je suis heureuse de voir que la Province fait participer directement les élèves au travail de lutte contre l’intimidation. Si les élèves sentent qu’ils peuvent susciter un changement positif au sein de leur communauté scolaire, cela ouvrira la voie à des communautés adultes plus saines. »

La Province a simplifié le processus de signalement afin de fournir de meilleures données pour aider à comprendre ce qui se passe vraiment dans les écoles en ce qui concerne le comportement très perturbateur.

SchoolPlus assure un soutien aux enfants, aux jeunes et aux familles dans tous les conseils scolaires et il aide les jeunes gens de la Nouvelle-Écosse à découvrir de nouvelles manières de gérer les rapports et les conflits au moyen d’approches réparatrices.


POUR DIFFUSION :

     Tout le personnel des écoles aura une meilleure

compréhension de ses responsabilités quand vient le temps

d’assurer la sécurité des élèves.

     La ministre de l'Éducation, Ramona Jennex, a présenté

aujourd'hui (29 octobre) des modifications à la loi sur

l'éducation afin de préciser, d'actualiser et de définir le

rôle de tout le personnel des écoles en ce qui concerne le

signalement d’incidents de comportement très perturbateur, et

celui des directeurs dans la manière de les gérer.

     La loi n'est qu'un des volets du plan d'action provincial

et la Province travaille sur plusieurs fronts, tant avec les

élèves qu’avec des partenaires, pour lutter contre

l’intimidation et la cyberintimidation dans les écoles.

-30-

Personne-ressource : Naomi Shelton
              Ministère de l'Éducation
              902-424-5432
              Cellulaire : 902-229-7838
              sheltonr@gov.ns.ca