Le gouvernement provincial lutte contre l'intimidation et la cyberintimidation grâce à un nouveau plan d'action

Department of Education (to March 26, 2013)

February 27, 2013 1:24 PM

Un nouveau plan d'action provincial aborde l'intimidation et la cyberintimidation afin de réduire les incidents et d'aider les jeunes et leurs familles qui en ressentent les effets dévastateurs, selon l'annonce effectuée aujourd'hui 27 février par Ramona Jennex, ministre de l'Éducation.

« Les parents aiment profondément leurs enfants et veulent qu'ils soient heureux, qu'ils réussissent et qu'ils soient en bonne santé et en sécurité, a dit Mme Jennex. L'intimidation peut empêcher tout ça. »

« Ce plan aborde l'intimidation et la cyberintimidation de nombreuses façons pour trouver les causes profondes du comportement et réduire ses effets afin que les jeunes puissent un jour vivre dans un monde où l'intimidation est plutôt rare. »

Le plan pluriannuel annoncé aujourd'hui, la Journée nationale contre l'intimidation, présente plus de 40 mesures à prendre pour lutter contre l'intimidation et la cyberintimidation. Ces mesures exigent la participation des familles, des écoles, des enseignants, des communautés, de la police, des fournisseurs de soins de santé et de plusieurs ministères gouvernementaux.

« Pour aborder les causes de l'intimidation et de la cyberintimidation, il faut une intervention communautaire, a dit Kathleen Richard, coordonnatrice de la lutte contre l'intimidation au ministère de l'Éducation. Le plan d'action du gouvernement adopte une approche coopérative visant à offrir du soutien aux jeunes et à leurs familles pour les aider à s'y retrouver dans un monde en constante évolution. »

Voici quelques-unes des mesures clés :
-- Créer un centre d'information pour les jeunes, les enseignants, les parents et les membres de la communauté afin que l'aide et les ressources soient faciles à trouver.
-- Offrir une formation au personnel des écoles pour leur permettre d'apprendre à reconnaître les problèmes de santé mentale. À l'heure actuelle, tout le personnel de soutien des écoles, y compris les conducteurs d'autobus, sont formés pour reconnaître et signaler les incidents d'intimidation.
-- Organiser une conférence annuelle sur l'intimidation et la cyberintimidation.
-- Offrir des subventions aux écoles pour l'élaboration de ressources approuvées pour les programmes d'études sur l'apprentissage social et émotionnel qui abordent l'intimidation.
-- Exiger que tous les conseils scolaires signalent chaque année les incidents de comportement gravement perturbateur, y compris l'intimidation et la cyberintimidation, afin d'en examiner les causes.
-- Organier un symposium en mars pour les dirigeants de la police.
-- Réviser le Code de conduite dans les écoles de la Nouvelle-Écosse afin de définir l'intimidation et la cyberintimidation.
-- Distribuer des ressources sur l'utilisation responsable des téléphones cellulaires aux clients qui signent un nouveau contrat.

« L'intimidation est un problème déchirant et complexe pour lequel il n'existe pas de solution facile, a dit Mme Jennex. Il s'agit d'un problème sociétal que tout le monde peut aider à prévenir en élevant la voix. C'est ainsi que nous apporterons de réels changements. »

Le plan, annoncé à l'école secondaire Dartmouth High School, appuie une intervention communautaire en ce qui a trait à l'intimidation et à la cyberintimidation.

« Je crois qu'ici, à l'école Dartmouth High School, nous visons à inclure tout le monde peu importe le sexe, la race, l'orientation sexuelle et la religion, a dit Rosa Poirier-McKiggan, élève de 12e année. Nous sommes fiers de la diversité de nos groupes qui visent l'égalité, le respect et un avenir progressif. Ces groupes incluent, entre autres, Eco Club, Human Rights Club, Club 5, Multicultural Club et Gay Straight Alliance. »

« En encourageant l'engagement des élèves du point de vue culturel, à l'intérieur et à l'extérieur des classes, nous renforçons la confiance en soi des élèves en leur offrant différentes expériences éducatives et culturelles », a dit Eartha Monard, directrice de l'école Dartmouth High School.

Les deux composantes du plan, « Élevons la voix! Plan d'action pour la lutte contre les comportements d'intimidation et de cyberintimidation » et « Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d'intimidation et de cyberintimidation », peuvent être consultées à l'adresse www.ednet.ns.ca.


POUR DIFFUSION :

     Un nouveau plan d'action provincial aborde l'intimidation et

la cyberintimidation afin de réduire le nombre d'incidents et

d'aider les jeunes et leurs familles qui en ressentent les effets

dévastateurs.

     Ramona Jennex, ministre de l'Éducation, a annoncé le plan

aujourd'hui (27 février) dans le cadre de la Journée nationale

contre l'intimidation. Mme Jennex souligne que le plan aborde

l'intimidation et la cyberintimidation de nombreuses façons pour

trouver ses causes profondes et réduire ses effets. Elle poursuit

en disant qu'il s'agit d'un problème sociétal que tout le monde

peut aider à prévenir en élevant la voix.

     Le plan pluriannuel annoncé aujourd'hui présente plus de 40

mesures qui exigent la participation du gouvernement provincial,

des écoles, des enseignants, des communautés, de la police, des

fournisseurs de soins de santé, des familles et de plusieurs

ministères gouvernementaux.

     Les deux composantes du plan peuvent être consultées au

www.ednet.ns.ca.

-30-

Personne-ressource : Naomi Shelton
                     Ministère de l'Éducation
                     902-424-5432
                     Cell. : 902-229-7838
                     sheltonr@gov.ns.ca