Formation pour cerner les problèmes de santé mentale à l'école

Department of Education (to March 26, 2013)

March 6, 2013 12:06 PM

Les élèves s'adressent souvent aux enseignants, aux conseillers en orientation, aux psychologues scolaires ou à des travailleurs sociaux pour obtenir de l'aide avec des problèmes d'ordre social ou émotionnel à l'école.

La formation du personnel des écoles visant à cerner les problèmes de santé mentale aidera à orienter les élèves vers le soutien nécessaire.

« Les jeunes qui sont aux prises avec une maladie mentale sont plus susceptibles d'être les victimes, plutôt que les auteurs d'actes de violence, a dit le Dr Stan Kutcher, titulaire de la Chaire Financière Sun Life sur la santé mentale des adolescents de l'Université Dalhousie et du IWK Health Centre, et directeur du Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la Santé à l'Université Dalhousie.

« Le dépistage précoce ainsi que le soutien social et éducatif peuvent améliorer considérablement les résultats. C'est pourquoi il est important pour le personnel des écoles auquel les élèves s'adressent naturellement pour obtenir de l'aide de pouvoir reconnaître les signes d'un problème de santé mentale. »

Dans le cadre de son plan d'action « Élevons la voix! » pour la lutte contre les comportements d'intimidation et de cyberintimidation, le gouvernement collabore avec le Dr Kutcher afin d'offrir son programme de formation intitulé « Go-To » aux éducateurs pour leur apprendre à reconnaître les problèmes de santé mentale.

Les éducateurs qui ont suivi la formation seront en mesure de déterminer quels sont les élèves les plus susceptibles de souffrir d'un trouble mental, de diriger les élèves vers les services de soutien approprié et d'offrir de l'aide de façon continue. Bien qu'ils ne seront pas en mesure d'offrir un diagnostic, les éducateurs qui ont suivi la formation serviront de lien entre les élèves et les fournisseurs de soins de santé et de santé mentale, et de personne-ressource pour les parents.

Environ 65 conseillers en orientation, psychologues scolaires, cliniciens en santé mentale, membres du personnel ÉcolesPlus et travailleurs sociaux suivront la formation. À l'aide d'un modèle de formation du formateur, les participants pourront ensuite former les autres membres du personnel des écoles de la province. L'objectif est d'avoir environ cinq formateurs dans chaque conseil scolaire et deux éducateurs ayant suivi la formation dans chaque école.

« Les élèves se tournent vers nous pour parler de leurs problèmes, et notre capacité de cerner la cause du problème rapidement, que ce soit un problème de santé mentale ou peut-être de l'intimidation, nous permettra de faire en sorte qu'ils reçoivent l'aide dont ils ont besoin, a dit Delores Boudreau, conseillère en orientation au Conseil scolaire acadien provincial. J'ai hâte de pouvoir présenter cette formation aux autres membres de mon conseil scolaire. Nous pourrons ainsi augmenter notre capacité d'aider les élèves de nos écoles qui sont aux prises avec des problèmes de santé mentale. »

Le plan « Élevons la voix! » présente plus de 40 mesures à prendre à l'appui d'une intervention communautaire qui exige la participation des familles, des écoles, des enseignants, des communautés, de la police, des fournisseurs de soins de santé et de plusieurs ministères gouvernementaux.

Pour obtenir plus d'information sur le plan d'action « Élevons la voix! », consultez le www.ednet.ns.ca .


POUR DIFFUSION :

     Dans le cadre de son plan d'action « Élevons la voix! » pour

la lutte contre les comportements d'intimidation et de

cyberintimidation, le gouvernement collabore avec le Dr Stan

Kutcher, titulaire de la Chaire Financière Sun Life sur la santé

mentale des adolescents de l'Université Dalhousie et du IWK

Health Centre, afin d'offrir son programme de formation intitulé

« Go-To » aux éducateurs pour leur permettre d'apprendre à

reconnaître les problèmes de santé mentale.

     Le Dr Kutcher souligne qu'il est important pour le personnel

des écoles auquel les élèves s'adressent pour obtenir de l'aide

de pouvoir reconnaître les signes d'un problème de santé mentale.

     Le personnel des écoles qui est formé pour dépister un

problème de santé mentale peut diriger rapidement les élèves vers

les services de soutien dont ils ont besoin.

-30-

Personnes-ressources : Chad Lucas
                      Ministère de l'Éducation
                      902-424-8307
                      Cell. : 902-478-7302
                      lucascga@gov.ns.ca

                      Faten Alshazly
                      Chaire Financière Sun Life sur la santé
                      mentale des adolescents de l'Université
                      Dalhousie et du IWK Health Centre
                      902-470-6582
                      Faten.Alshazly@iwk.nshealth.ca