News release

Entrée en vigueur prochaine d'amendes plus élevées et de nouveaux points d'inaptitude pour la distraction au volant

À partir du 1er février, les Néo-Écossais qui utilisent un téléphone cellulaire ou un appareil portatif similaire tout en conduisant recevront des amendes plus élevées et verront des points d’inaptitude inscrits à leur dossier de conduite.

« Nous prenons la sécurité routière au sérieux et la distraction au volant est un très gros problème dans la province, aussi grave que la conduite en état d'ébriété, a déclaré le ministre des Transports et du Renouvellement de l’infrastructure, Geoff MacLellan. Des amendes plus élevées et l’attribution de nouveaux points d'inaptitude constituent un incitatif additionnel pour mettre de côté votre cellulaire quand vous êtes au volant. Nous espérons que ces pénalités plus sévères influeront sur le comportement des conducteurs. »

Selon les nouvelles règles, chaque fois qu'une personne sera reconnue coupable d'avoir utilisé un cellulaire ou un appareil portatif similaire tout en conduisant, quatre points d'inaptitude seront inscrits à son dossier de conduite. Des exceptions sont prévues quand on utilise un cellulaire pour rapporter une situation d'urgence.

Les nouveaux conducteurs encore inscrits au programme de délivrance graduelle des permis ne peuvent pas avoir beaucoup de points d'inaptitude inscrits à leur dossier de conduite. Ils peuvent donc perdre leur permis de conduire plus vite s'ils sont reconnus coupables d'une infraction. Quant aux apprentis conducteurs pris à utiliser un cellulaire en conduisant, ils perdent leur permis de conduire dès la première infraction. Les titulaires d'un permis de conduire doté de tous les privilèges perdent leur permis pour six mois quand ils ont accumulé dix points d'inaptitude.

« Envoyer un texto tout en conduisant est une combinaison mortelle, mais c'est un message qui n'est pas encore compris par certains conducteurs, a déclaré l'inspecteure Bernadine Chapman, chargée des Services de sécurité routière de la GRC en Nouvelle-Écosse, et membre du comité consultatif provincial sur la sécurité routière. Comme policiers, nous voyons les conséquences dévastatrices de la distraction au volant, et nous accueillons favorablement tout ce qui peut dissuader quelqu’un d'envoyer un texto tout en conduisant. Alors, s'il vous plaît, laissez vos cellulaires de côté quand vous conduisez. Ça ne vaut tout simplement pas la peine. »

L'augmentation des amendes est comme suit :

  • Pour la 1re infraction, l'amende passe de 176,45 $ à 233,95 $.
  • Pour la 2e infraction, l'amende passe de 233,95 $ à 348,95 $.
  • Pour la 3e infraction, l'amende passe de 348,95 $ à 578,95 $.

Avec l'augmentation des amendes et l'attribution de nouveaux points d'inaptitude, les pénalités imposées par la Nouvelle-Écosse seront parmi les plus sévères au pays pour l'utilisation d'un cellulaire ou dispositif portatif similaire tout en conduisant.

POUR DIFFUSION :

À partir du 1er février, les Néo-Écossais qui utilisent un téléphone cellulaire ou un appareil portatif similaire tout en conduisant recevront des amendes plus élevées et verront des points d'inaptitude inscrits à leur dossier de conduite.

Selon les nouvelles règles, chaque fois qu'une personne sera reconnue coupable d'avoir utilisé un cellulaire ou un appareil portatif similaire tout en conduisant, quatre points d'inaptitude seront inscrits à son dossier de conduite.

Les amendes passent à 233,95 $ pour la première infraction, à 348,95 $ pour la deuxième infraction et à 578,95 pour la troisième infraction.

Des exceptions sont prévues quand on utilise un cellulaire pour rapporter une situation d'urgence.

-30-

Personne-ressource :

Brian Taylor
Transports et Renouvellement de l'infrastructure 902-424-1750 Cellulaire : 902-220-1727