News release

On encourage les travailleurs à faire preuve de prudence cet été

On rappelle aux Néo-Écossais que la sécurité doit être leur priorité au travail cet été.

Échanger des renseignements, sensibiliser et vérifier le respect des règles de sécurité au travail étaient les objectifs d’une campagne éclair d’inspections menée la semaine dernière auprès de 80 entreprises commerciales et chantiers de construction résidentielle dans la province.

La ministre du Travail et de l’Éducation postsecondaire, Kelly Regan, dit que les campagnes éclair menées tous les quelques mois est un moyen de sensibiliser les entreprises et les travailleurs à leurs rôles et à leurs responsabilités en matière de sécurité.

« Plus de Néo-Écossais, surtout des jeunes gens, commencent un nouvel emploi durant les mois d’été et ils doivent connaître les règles de sécurité au travail, indique Mme Regan. Ces campagnes éclair ne sont pas conçues seulement pour remettre des contraventions, mais bien pour s’assurer que les travailleurs et les employeurs connaissent les mesures de sécurité et savent à qui s’adresser pour du soutien. »

Le personnel de l’Agence de l’apprentissage de la Nouvelle-Écosse accompagnait des agents de santé et de sécurité au travail lors de la campagne éclair afin de faire la promotion de la formation et de l’agrément dans les métiers.

« Les Néo-Écossais qui embauchent des gens de métier dans les métiers obligatoires doivent veiller à ce que ces gens de métier aient la qualification nécessaire ou qu’ils soient des apprentis inscrits, précise Marjorie Davison, présidente et directrice générale de l’Agence de l’apprentissage de la Nouvelle-Écosse. Si un travailleur n’a pas l’agrément requis, il pourrait commettre des erreurs et mettre en danger sa vie et celle des autres. »

Voici quelques statistiques de la campagne éclair :

  • 18 inspections de plus que l’objectif original de 60;
  • 25 inspections visaient de jeunes travailleurs;
  • 37 ordonnances ont été signifiées concernant les échafaudages et la protection antichute;
  • 16 autres ordonnances de conformité ont été signifiées pour des choses comme le fait de ne pas avoir la bonne documentation de sécurité sur le lieu de travail;
  • 61 avertissements ont été remis pour des choses comme le fait de ne pas avoir la bonne trousse de premiers soins sur le lieu de travail;
  • améliorations à apporter sur des chantiers de construction résidentielle.

« Quand on entend dire que des agents vont se rendre sur un lieu de travail pour faire une inspection, les gens sont généralement sur leurs gardes. Mais, en fin de compte, ces agents ne font que vérifier que nous travaillons de manière sûre, que nous connaissons les règles et que nous avons la bonne formation pour bien faire le travail en question, souligne Dwayne Landry, apprenti électricien en construction. Je dois être responsable de ma propre sécurité sur le lieu de travail, mais il est bon de savoir que quelqu’un veille sur moi si jamais les choses n’étaient pas faites comme elles devraient l’être. »

En plus des campagnes éclair, le ministère a entrepris d’autres initiatives pour veiller à ce que la sécurité sur les lieux de travail soit une priorité. Le ministère organise une conversation en direct sur Twitter avec le directeur principal de la Santé et de la sécurité au travail, Scott Nauss. La conversation en direct permettra aux travailleurs, aux employeurs, aux parents et à d’autres personnes d’obtenir réponse à leurs questions sur la sécurité et d’exprimer leurs préoccupations à ce sujet.

Voici d’autres initiatives entreprises pour améliorer la sécurité au travail :

  • des inspections plus ciblées d’entreprises à haut risque qui ont une mauvaise fiche de sécurité;
  • plus d’activités de proximité et de sensibilisation dans les écoles pour aider plus de jeunes travailleurs à apprendre l’importance de la sécurité au travail;
  • une plus grande mobilisation et une meilleure éducation dans le secteur des pêches ont eu pour résultat que plus de pêcheurs portent un vêtement de flottaison individuel et prennent de meilleures décisions basées sur des conditions météorologiques plus sûres;
  • la création de l’Alliance pour la sécurité en mer afin d’élaborer un Plan d'action sur la sécurité dans les pêches, soit un plan à long terme inspiré par l’industrie;
  • l’embauche d’un substitut du procureur général chargé uniquement de santé et de sécurité au travail et d’autres inspecteurs en santé et sécurité au travail;
  • la création d’une trousse pour veiller à ce que les petites et moyennes entreprises aient les ressources nécessaires pour prendre de meilleures décisions en matière de santé et de sécurité sur leur lieu de travail.

« Des initiatives comme la campagne éclair d’inspections aident à faire fond sur le progrès réalisé au moyen de la Stratégie sur la sécurité en milieu de travail, indique Stuart MacLean, directeur général de la Commission des accidents du travail. Nous devons unir nos efforts si nous voulons faire de la Nouvelle-Écosse l’endroit le plus sûr où travailler au Canada. »

Jusqu’à maintenant en 2015, il y a eu quatre décès à la suite d’accidents du travail graves et six décès à la suite de maladies professionnelles chroniques. Un seul décès est déjà un décès de trop.

POUR DIFFUSION :

On rappelle aux Néo-Écossais que la sécurité doit être leur priorité au travail cet été.

Une campagne éclair d'inspections a été menée la semaine dernière auprès de 80 entreprises commerciales et chantiers de construction résidentielle dans la province. Ces campagnes éclair ont pour but d'assurer que les travailleurs et les employeurs connaissent les mesures de sécurité et savent à qui s'adresser pour du soutien.

D’autres initiatives sont également en cours pour améliorer la sécurité sur les lieux de travail.

Jusqu’à maintenant en 2015, il y a eu quatre décès à la suite d’accidents du travail graves et six décès à la suite de maladies professionnelles chroniques.

-30-

Personne-ressource :

Chrissy Matheson
Cellulaire : 902-219-3121