Des possibilités à l’étranger pour aider à accroître la population francophone en Nouvelle-Écosse

Immigration

November 14, 2017 12:14 PM

L’Office de l’immigration de la Nouvelle-Écosse, l’Office des affaires acadiennes et de la francophonie, le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDENE) et des employeurs de la Nouvelle-Écosse sont en France et en Belgique cette semaine pour trouver des travailleurs qualifiés et aider à accroître la population francophone de la province.

Organisée par l’Ambassade du Canada à Paris, Destination Canada est une foire commerciale qui se tient à Paris du 14 au 16 novembre et à Bruxelles le 18 novembre; elle vise les candidats de langue française qui sont intéressés à immigrer au Canada.

La ministre de l’Immigration et des Affaires acadiennes et de la Francophonie de la Nouvelle-Écosse, Lena Metlege Diab, assistera à la foire et parlera directement aux immigrants potentiels intéressés à venir travailler et vivre en Nouvelle-Écosse. Elle rencontrera également des représentants de l’ambassade et d’autres personnes pour discuter les moyens de publiciser la province comme destination de choix pour les immigrants francophones.

Parmi les employeurs qui participent à la foire commerciale, il y a notamment Le Petit Voilier, un centre de la petite enfance sans but lucratif installé dans les écoles francophones de la Nouvelle-Écosse, Eassons Transport Ltd. de Kentville, et FMI, une société de franchisage. D’autres employeurs ont fourni des offres d’emploi à communiquer lors des rencontres et le CDENE, quant à lui, représente d’autres employeurs qui ne pouvaient pas se rendre sur place.

Le Petit Voilier veut recruter des éducateurs de la petite enfance qui parlent français. Le centre a une liste d’attente à l’heure actuelle et il a besoin d’autres éducateurs de la petite enfance pour l’aider à répondre à la grande demande pour ses services et ses programmes.

« Notre participation à Destination Canada à Paris et à Bruxelles nous permettra de rencontrer des candidats qui sont formés et intéressés à se joindre à notre équipe, indique Jane Williamson, directrice générale du Petit Voilier. Nous espérons combler 12 postes qui s’ouvriront dans les prochains mois. »

Les employeurs néo-écossais qui recrutent à l’étranger doivent d’abord montrer qu’ils ont tenté de recruter au pays et qu’ils ont des besoins en main-d’œuvre.

« L’immigration renforce l’économie provinciale et crée des emplois, souligne Mme Diab. Grâce à des efforts ciblés, comme dans le cadre de Destination Canada, nous pouvons commencer à combler des besoins persistants en main-d’œuvre et à revitaliser nos collectivités. »

L’Office de l’immigration de la Nouvelle-Écosse a pour mandat d’attirer et de favoriser l’installation d’immigrants, et d’aider les employeurs de la province à combler les besoins en main-d’œuvre au moyen des débouchés qu’offre l’immigration.

L’Office des affaires acadiennes et de la francophonie a pour mandat de préserver et de favoriser l’essor du français et de la culture acadienne en Nouvelle-Écosse.

Pour plus d'information, consultez novascotiaimmigration.com.


POUR DIFFUSION :

     Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse de même que le

Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse et des

employeurs de la province sont en France et en Belgique cette

semaine pour aider à accroître la population francophone de la

province et aider des employeurs à trouver des travailleurs

qualifiés.

     Destination Canada, qui se tient cette semaine à Paris et à

Bruxelles, cible des candidats de langue française qui sont

intéressés à immigrer au Canada.

     La ministre de l’Immigration et des Affaires acadiennes et

de la Francophonie de la Nouvelle-Écosse, Lena Metlege Diab,

assistera au salon de l’emploi et parlera directement aux

immigrants potentiels intéressés à venir travailler et vivre en

Nouvelle-Écosse. Elle rencontrera également des représentants de

l’Ambassade du Canada et d’autres personnes pour discuter les

moyens de publiciser la province comme destination de choix pour

les immigrants francophones.

     Le Petit Voilier, un centre de la petite enfance sans but

lucratif installé dans les écoles francophones de la Nouvelle-

Écosse, participe au salon de l’emploi dans le but de recruter

des éducateurs de la petite enfance de langue française.

     Le centre a une liste d’attente à l’heure actuelle et il a

besoin de plus d’éducateurs de la petite enfance francophones

pour l’aider à répondre à la grande demande pour ses services et

ses programmes.

-30-

Personne-ressource : Daniel McNeil
                     902-266-8267
                     Daniel.McNeil@novascotia.ca