News release

Semaine de sensibilisation au don d'organes et de tissus

Le dernier souhait de Mandi était d'offrir le don de vie. Malgré son décès tragique, c'est l'impact retentissant de son souhait qui est gravé dans notre mémoire et qui nous offre du réconfort comme rien d'autre.

Le 27 avril 2014, Mandi a été reconnue par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse pour avoir si généreusement offert de don de vie.

Mandi était une personne des plus aimables et des plus sages. Son décès à l'âge de 23 ans a été déchirant.

La perte de notre chère Mandi et la prise de conscience qu'elle ne sera jamais plus avec nous dans sa forme physique ont été absolument bouleversantes. Les jours qui ont suivi son décès sont plutôt flous.

La confusion et l'angoisse ont été parsemées de clarté et de résolution en ce qui a trait à ce que nous devions faire pour lui rendre hommage.

Même à son jeune âge, Mandi témoignait d'une grande sagesse. Elle comprenait très bien que lorsqu'elle quitterait son corps, ce qui reste aurait un potentiel infini.

Ce potentiel pourrait être offert à des gens qui ont des aspirations et des rêves – des grands-parents, des parents, des sœurs, des frères, des fils, des filles.

Le décès est inévitable, mais nous avons été personnellement témoins du fait que le décès peut être reporté grâce à un don vital.

Le décès de Mandi a apporté une renaissance chez les gens dont elle a sauvé la vie. Parce que Mandi souhaitait offrir le don de vie, d'autres personnes peuvent maintenant voir et redevenir saines et entières grâce à ses organes et à ses tissus.

La vie de Mandi n'a pas été vaine. Elle a laissé un héritage en aidant les autres après son décès.

Pendant la cérémonie où le gouvernement a rendu hommage à Mandi, nous, ses proches, étions entourés de l'énorme gratitude et de l'amour des donneurs, des receveurs et de leurs familles. Nous avons été profondément touchés et émus par ces expériences. Nous avons également été frappés par les choses que nous tenons pour acquises telles que tenir la main d'un proche, se brosser les dents ou faire des biscuits, que les receveurs d'organes ont décrit avec exubérance pouvoir faire plutôt que de demeurer passifs jusqu'à leur décès.

Mandi a fait la différence. Ce don provenait de sa nature humanitaire et de son amour pour tous.

Nous avons tous ce don à offrir, et c'est à nous de le faire. Parlez à vos proches de vos souhaits en ce qui a trait au don d'organes et de tissus.

Considérez signer votre formulaire de consentement dès aujourd'hui et offrez le don de vie.

-30-

Personne-ressource :

Tracy Barron
902-223-1465