News release

Nouvelles mesures de soutien pour l'intégration dans l'éducation

En septembre, les élèves de la Nouvelle-Écosse profiteront de l'embauche de plus de 190 nouvelles personnes, y compris des praticiens en matière de soins aux enfants et aux jeunes, des spécialistes du soutien parental, des aides-enseignants, des psychologues et des orthophonistes, afin de répondre aux besoins complexes des classes et des élèves, avec un accent sur les mesures de soutien comportemental et de soutien pour les élèves ayant un trouble du spectre de l'autisme.

« Nous sommes entièrement engagés à prendre les mesures et à faire les investissements nécessaires afin d'améliorer l'intégration dans l'éducation pour les élèves et leurs familles, affirme Zach Churchill, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance. Nos élèves ont besoin de plus de soutien pour réussir, et les enseignants ne peuvent pas y arriver seuls. »

Le gouvernement a offert une mise à jour, aujourd'hui 8 mai, sur le rapport rédigé par la Commission sur l'intégration dans l'éducation intitulé « Les élèves en premier ».

« Je suis ravie de la réponse rapide au rapport de la Commission et de l'ajout de mesures de soutien supplémentaires considérables pour l'intégration dans l'éducation, souligne la Dre Sarah Shea, présidente de la Commission. Il faudra du temps et des ressources supplémentaires pour atteindre tous les objectifs prévus dans le rapport de la Commission en vue d'apporter des changements, mais il s'agit d'un excellent départ. »
« Les mesures prévues s'alignent bien avec les domaines prioritaires cernés, et offrent davantage de soutien aux élèves, aux parents et aux éducateurs. »

Le gouvernement provincial investit 15 millions de dollars, y compris une somme de cinq millions de dollars pour répondre aux besoins complexes des salles de classe, afin de mettre en place des changements au cours de la prochaine année scolaire.

En septembre, le gouvernement provincial aura mis en place les nouvelles ressources et les mesures de soutien suivantes :

  • 100 personnes à l'appui des élèves et des classes, y compris 40 praticiens en matière de soins aux enfants et aux jeunes et 60 aides-enseignants
  • 70 enseignants spécialisés ayant des connaissances d'expert en matière d'appui aux élèves ayant des problèmes de comportement et des besoins complexes; y compris des enseignants spécialisés dans le soutien comportemental, des enseignants-ressources, des aides à l'apprentissage et des spécialistes de l'autisme
  • 11 spécialistes du soutien parental qui aideront les familles à accéder aux programmes et aux services offerts
  • huit programmes éducatifs de substitution à l'échelle de la province
  • six psychologues scolaires et orthophonistes
  • quatre infirmières scolaires (selon un accord de partenariat) qui assureront la mise en œuvre adéquate des plans de soins pour les élèves
  • deux programmes « Achieve » qui aideront les élèves ayant des besoins complexes à mieux se préparer pour la vie après l'école secondaire
« Je suis ravie que des fonds supplémentaires permettront d'augmenter les ressources, et j'espère que les changements se produiront rapidement cet automne, souligne Colleen Murphy, parent d'un élève ayant besoin de soutien supplémentaire en classe. Mon fils a besoin d'une personne en classe qui lui explique le travail à faire et qui le guide de façon individuelle ou dans un petit groupe. Un plus grand soutien et plus de formation pour les enseignants permettront à mon fils et aux autres élèves comme lui de recevoir le soutien dont ils ont besoin pour réussir. »

Deux tiers des enseignants consultés par la Commission ont dit ne pas être adéquatement préparés à répondre aux besoins des classes de plus en plus complexes. Pour répondre à ces besoins en matière d'apprentissage, les enseignants recevront une formation spécialisée, et les possibilités de perfectionnement professionnel des enseignants seront réorientées pour mieux répondre aux différents besoins des élèves en matière d'apprentissage.

Les enseignants et les aides-enseignants recevront également une formation en matière de soutien aux élèves ayant un trouble du spectre de l'autisme et, pour la première fois, des spécialistes du soutien parental aideront les parents à accéder aux services et aux programmes offerts.

« Le succès des élèves ne se définit pas uniquement par le rendement scolaire, souligne Natalie Hagarty, directrice de l'école élémentaire St. Joseph A. McKay. Nous devons aussi considérer le développement et le bien-être de nos élèves. Nous sommes ravis de voir cette approche de financement axée sur les besoins, qui appuiera des expériences équitables et assurera l'intégration de tous les apprenants. »

Pour des renseignements supplémentaires, consultez le http://ednet.ns.ca/fr/inclusiveeducation .

Le rapport intégral de la Commission pour l'intégration dans l'éducation peut être consulté au http://inclusiveedns.ca .

POUR DIFFUSION :

Le gouvernement provincial embauche plus de 190 nouvelles personnes, y compris des praticiens en matière de soins aux enfants et aux jeunes, des spécialistes du soutien parental et d'autres spécialistes, afin de répondre aux besoins complexes des classes et des élèves, avec un accent sur les mesures de soutien comportemental et de soutien pour les élèves ayant un trouble du spectre de l'autisme.

Zach Churchill, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, affirme que le gouvernement est entièrement engagé à prendre les mesures et à faire les investissements nécessaires afin d'améliorer l'intégration dans l'éducation pour les élèves et leurs familles.

Le gouvernement provincial investit quinze millions de dollars, y compris une somme de cinq millions de dollars pour répondre aux besoins complexes des salles de classe, afin de mettre en place des changements au cours de la prochaine année scolaire.

Certaines des mesures de soutien qui seront offertes dès septembre incluent l'embauche d'une centaine de personnes à l'appui des élèves et des classes, de soixante-dix enseignants spécialisés et de onze spécialistes du soutien parental. Le gouvernement offrira également huit programmes éducatifs de substitution à l'échelle de la province.

-30-

Personne-ressource :

Heather Fairbairn
902-717-2151