News release

La vaccination avant la rentrée scolaire est recommandée

La vaccination contribue à la bonne santé des enfants et des familles.

La vaccination est une façon importante de protéger les enfants et les familles contre des maladies graves. Les vaccins réduisent le risque d'infection et aident les gens à développer une immunité contre des maladies telles que la coqueluche, la rougeole et bien d'autres.

« Le mois de septembre approche, et il est important que les parents et tuteurs fassent en sorte que leurs enfants – et eux-mêmes - aient reçu tous les vaccins nécessaires, souligne le Dr Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef. Les vaccins vous protègent et protègent vos enfants et les gens qui vous entourent contre certaines maladies graves. »

Un fournisseur de soins de santé peut déterminer quels vaccins sont nécessaires pour les enfants et les adultes et les administrer.

Les bébés devraient recevoir les vaccins indiqués dans le programme de vaccination de la Nouvelle-Écosse. Avant de commencer l'école, les enfants de quatre à six ans devraient recevoir une injection de rappel du vaccin dcaT-VPI pour les protéger contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche et la polio. Ils pourraient aussi avoir besoin d'une deuxième dose du vaccin RROV pour les protéger contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle.

Les jeunes de la septième année reçoivent les vaccins suivants dans le cadre de cliniques scolaires : VPH, hépatite B, méningococcique quadrivalent et dcaT. Les livrets d'information et les formulaires de consentement seront remis aux élèves au début de l'année scolaire.

Les adultes devraient également être vaccinés pour se protéger et protéger leurs proches. Les vaccins contribuent à prévenir la propagation et les épidémies de nombreuses maladies. Les adultes nés en 1970 ou à une date ultérieure qui n'ont pas reçu deux doses du vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO) doivent être immunisés. Les adultes devraient également recevoir une dose de rappel du vaccin contre la diphtérie et le tétanos et, s'il y a lieu, du vaccin contre la coqueluche, aux 10 ans.

Toute personne dont l'état de santé est à risque élevé pourrait devoir recevoir des doses supplémentaires et être admissible à des vaccins supplémentaires. Les gens de la Nouvelle-Écosse peuvent consulter leur fournisseur de soins de santé pour discuter de la vaccination. Les gens qui n'ont pas de fournisseur de soins de santé peuvent communiquer avec le bureau des Services de la santé publique de leur région pour prendre les mesures nécessaires.

Les vaccins inclus dans le Programme de vaccination pour les enfants, les jeunes et les adultes de la Nouvelle-Écosse sont offerts gratuitement. Pour plus d'information, consultez le https://novascotia.ca/dhw/cdpc/documents/Routine-Immunization-Schedules-for-Children-Youth-Adults-fr.pdf .

POUR DIFFUSION :

On encourage les gens de la Nouvelle-Écosse à faire en sorte qu'ils aient reçu tous les vaccins nécessaires.

Avant de commencer l'école, les enfants de quatre à six ans devraient recevoir une injection de rappel du vaccin dcaT-VPI pour les protéger contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche et la polio. Ils peuvent aussi avoir besoin d'une deuxième dose du vaccin RROV pour les protéger contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle.

Le Dr Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, souligne qu'il est important que les parents et tuteurs fassent en sorte que leurs enfants – et eux-mêmes - aient reçu tous les vaccins nécessaires et qu'ils mettent à jour leur carnet de vaccination.

Les adultes devraient également être vaccinés pour se protéger et protéger leurs proches. Les vaccins contribuent à prévenir la propagation et les épidémies de nombreuses maladies.

Le Programme de vaccination pour les enfants, les jeunes et les adultes peut être consulté en ligne au novascotia.ca/dhw.

-30-

Personne-ressource :

Heather Fairbairn
902-717-2151