News release

Vaccin contre la COVID-19 disponible à compter de la semaine prochaine

La Nouvelle-Écosse recevra son premier lot de 1950 doses du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer la semaine prochaine, et les premières personnes à recevoir le vaccin, dès qu'il sera approuvé par Santé Canada, seront les travailleurs de la santé qui offrent directement des soins liés à la COVID-19 dans le secteur du centre.

Les travailleurs de la santé qui recevront le vaccin en priorité incluent ceux qui travaillent dans les unités de soins de la COVID-19, les unités régionales de soins et les unités de soins intensifs qui soignent les patients atteints de la COVID-19.

« Nous attendions avec impatience l'arrivée du vaccin et je suis ravi que notre province le recevra dès la semaine prochaine, affirme le premier ministre Stephen McNeil. Nous voulons immuniser tout le monde le plus rapidement possible, mais nous devons accepter que le vaccin sera offert de façon graduelle en fonction de l'approvisionnement, et nous voulons nous assurer de protéger les personnes les plus vulnérables. »

En décembre les efforts seront initialement concentrés dans le secteur du centre en raison des exigences rigoureuses d'entreposage, de manutention et de transport du vaccin de Pfizer. Il doit être entreposé à moins 70 degrés Celsius.

On prévoit également recevoir des doses du vaccin de Moderna ce mois-ci. Ce vaccin doit être entreposé à moins 20 degrés Celsius, comme de nombreux autres vaccins.

Le gouvernement provincial prévoit recevoir un petit lot de vaccins chaque semaine à compter de la semaine du 15 décembre et pendant les trois premiers mois de 2021, pour un total de 150 000 doses. Le vaccin est administré en deux doses.

Comme la plupart des autres provinces, la Nouvelle-Écosse suivra les conseils du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) concernant le vaccin contre la COVID-19. Au cours des trois premiers mois de l'année 2021, le vaccin sera offert aux personnes suivantes :

  • Résidents et personnel des établissements de soins de longue durée
  • Personnes âgées qui vivent dans la collectivité, en débutant par les personnes de plus de 80 ans, puis les personnes de plus de 75 ans, et enfin les personnes de plus de 70 ans
  • Travailleurs de la santé qui offrent directement des soins aux patients

« Lorsque nous recevrons plus de vaccins, nous pourrons immuniser les personnes qui sont à risque élevé de maladie grave en raison d'un état de santé sous-jacent ou de facteurs socioéconomiques, affirme le Dr Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse. Il est important de comprendre qu'il faudra plusieurs mois pour vacciner tout le monde. »

On encourage tous les gens de la Nouvelle-Écosse à faire preuve de patience et de vigilance, et à respecter les consignes de santé publique jusqu'à ce qu'ils reçoivent le vaccin, notamment porter un masque, rester à une distance de 2 mètres ou 6 pieds des autres et respecter les restrictions qui s'appliquent aux rassemblements.

-30-