News release

Cliniques mobiles de vaccination contre la COVID-19

Un volet important du programme de vaccination de la Nouvelle-Écosse commencera au début d’avril quand des unités mobiles de la Santé publique entreprendront la vaccination dans les refuges pour sans-abri d’Halifax.

La Province a déjà ouvert des cliniques pour les travailleurs de la santé, les établissements de soins de longue durée et le grand public et, à compter du 20 mars, des cliniques ouvriront dans des pharmacies et des cabinets de médecins. Assurer la vaccination au moyen d’unités mobiles rendra le vaccin plus accessible à certains groupes, et c’est là un élément important du programme de vaccination de la Nouvelle-Écosse.

« Il y a des communautés dans notre province qui ont toujours été difficiles à joindre ou qui rencontrent des obstacles dans l’accès aux services de santé, a déclaré le premier ministre Iain Rankin. Nos unités mobiles vont commencer, entre autres, par l’immunisation des sans-abri et des gens qui travaillent ou sont bénévoles dans les refuges pour sans-abri. »

La Province commencera par sept refuges à Halifax. De concert avec la Santé publique de la Nouvelle-Écosse et l’équipe de Mobile Outreach Street Health Program au Centre de santé communautaire North End, la vaccination dans les refuges commencera au début d’avril.

« C’est là un jalon important dans nos efforts en vue de vacciner toute la population de la Nouvelle-Écosse, indique le Dr Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse. Les gens vont obtenir leur première dose et nous allons travailler avec les responsables des refuges pour nous assurer que ces mêmes personnes recevront leur deuxième dose dans les quatre mois qui suivent. »

L’unité mobile permettra de vacciner environ 900 personnes qui utilisent les refuges dans la région d’Halifax, y travaillent ou y sont bénévoles. Le Centre de santé communautaire North End dispose aussi d’une fourgonnette que les responsables utiliseront pour aider aux efforts de vaccination dans les refuges.

Nous prévoyons que les unités mobiles contribueront à l’administration du vaccin au cours des prochains mois. Les unités mobiles seront équipées des fournitures d’immunisation nécessaires, elles pourront transporter le vaccin et l’entreposer à la température requise, et elles auront à bord des infirmières de la Santé publique qui pourront aider à l’administration du vaccin. Les unités mobiles sont aussi équipées d’un accès au réseau de communication qui permet à la Santé publique de tenir compte de la vaccination en temps réel.

-30-