News release

La Nouvelle-Écosse interrompt l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca

La Nouvelle-Écosse interrompt l'utilisation de la première dose du vaccin d'AstraZeneca à compter d'aujourd'hui 12 mai.

Cette décision a été prise par excès de prudence en raison d'une augmentation constatée du problème rare de formation de caillots de sang lié à ce vaccin, et parce que la Nouvelle-Écosse dispose d'une quantité suffisante de vaccins à base d'ARNm pour vacciner les personnes de 40 ans et plus.

Toute personne qui a un rendez-vous pour recevoir sa première dose du vaccin d'AstraZeneca recevra un courriel d'annulation de ce rendez-vous leur demandant de prendre un nouveau rendez-vous pour le vaccin de Pfizer ou de Moderna.

Une décision concernant la deuxième dose du vaccin sera prise lorsque des renseignements supplémentaires seront fournis par le Comité consultatif national de l'immunisation. Le plan de vaccination de la Nouvelle-Écosse sera ajusté en conséquence.

Le vaccin d'AstraZeneca est lié à des cas de thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin, ou TTIV, dans d'autres provinces.

Toute personne qui présente l'un des symptômes suivants après avoir reçu le vaccin d'AstraZeneca doit obtenir des soins médicaux immédiatement ou faire le 911 et indiquer qu'elle a reçu le vaccin :

  • essoufflement
  • douleurs à la poitrine
  • douleurs abdominales persistantes
  • gonflement des jambes
  • mal de tête soudain et grave
  • mal de tête persistant ou qui s'aggrave
  • vision trouble
  • ecchymose cutanée (ailleurs qu'au site de vaccination), taches rougeâtres ou pourpres, ou pétéchies (ampoules de sang) sous la peau

Ces symptômes sont plus susceptibles d'apparaître de 4 à 14 jours après l'administration du vaccin d'AstraZeneca.

Faits en bref

  • La Nouvelle-Écosse a reçu 60 000 doses du vaccin d'AstraZeneca, et au 11 mai, 57 576 de ses doses ont été administrées.

-30-