News release

Financement d’urgence pour les centres de garde d’enfants

Plus de 1,75 million de dollars en financement d’urgence seront déposés dans les comptes bancaires des centres de garde d’enfants d’ici vendredi 21 mai pour que leur fonctionnement demeure viable pendant que l’accueil est limité à 60 p. 100 conformément aux restrictions liées à la COVID-19. L’argent vise les salaires et les frais d’exploitation. Comme c’est le cas pour tous les programmes de soutien aux entreprises durant la pandémie, le financement ne compense pas la perte de profits.

Quand la Province a annoncé les restrictions entourant le confinement en avril, ces fonds avaient été promis au secteur pour remplacer les frais payés par les parents qui ont choisi de garder temporairement leurs enfants à la maison. L’aide financière continuera aussi longtemps que nécessaire, à un coût estimé à 850 000 $ par semaine.

« Nous avons à cœur d’aider les centres de garde d’enfants à rester ouverts pour que les parents qui doivent aller travailler durant le présent confinement puissent continuer de le faire, indique Derek Mombourquette, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. Nous avons agi rapidement pour verser l’argent promis afin que les centres de garde d’enfants et les places soient toujours là pour les familles quand les restrictions seront levées. »

Outre le financement d’urgence, la Province a livré gratuitement de l’équipement de protection individuelle aux centres de garde d’enfants, notamment des masques non médicaux, du désinfectant pour les mains, des écrans faciaux et des gants. Le Ministère rencontre régulièrement les représentants du secteur et ceux de la Santé publique pour examiner les plans et pour s’assurer qu’il continue d’appliquer l’approche multidimensionnelle en réponse à la COVID-19.

L’année dernière, la Province a aidé le secteur des services de garde d’enfants durant une fermeture complète de trois mois en lui fournissant une aide d’urgence de 30 millions de dollars. Cette somme venait s’ajouter au financement annuel normal du secteur qui s’élève à 70 millions de dollars.

La Province a demandé aux parents de garder leurs enfants à la maison, quand il est possible de le faire, pour que les centres puissent rester ouverts en respectant la limite sur le nombre d’enfants présents. Les parents qui collaborent de cette manière ne paieront pas de frais pour garder la place de leur enfant dans un centre de garde.

Faits en bref

  • Il y a 334 centres agréés de garde d’enfants en Nouvelle-Écosse et 14 agences agréées de services de garde d’enfants en milieu familial.
  • La Province verse aux familles chaque année 26 millions de dollars en subventions pour la garde d’enfants.

-30-

Renseignements :

Jasmine Flemming
Cellulaire : 902-220-9665