News release

La Nouvelle-Écosse reprend l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca

La Nouvelle-Écosse reprend l’utilisation du vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca pour les secondes doses seulement, et ce, à compter d’aujourd’hui, le 1er juin.

La décision intervient après que le Comité consultatif national de l’immunisation a mis à jour ses directives sur l’interchangeabilité des vaccins contre la COVID-19 homologués par Santé Canada.

Les Néo-Écossais et Néo-Écossaises auront donc plus de choix quant à leur seconde dose.

  • Toute personne qui a reçu une première dose du vaccin de Pfizer ou de Moderna peut désormais obtenir une seconde dose soit du vaccin de Pfizer, soit du vaccin de Moderna.
  • Toute personne qui a reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca peut désormais obtenir une seconde dose du vaccin d’AstraZeneca, de Pfizer ou de Moderna.

« Je me réjouis que nous puissions offrir un peu de certitude aux gens de la Nouvelle-Écosse qui attendaient une décision quant à leur seconde dose, a dit le Dr Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse. Toute personne qui a reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca peut maintenant recevoir sa seconde dose avec le vaccin d’AstraZeneca, de Pfizer ou de Moderna. »

Dans le cadre du plan du gouvernement provincial visant à réduire la période entre les deux doses, toute personne qui a reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca recevra un avis par courriel pour changer la date de son rendez-vous pour recevoir sa seconde dose. Des avis seront envoyés à compter de cette semaine et continueront d’être émis au cours des prochaines semaines.

Le gouvernement provincial a environ 2 000 doses du vaccin d’AstraZeneca dont la date d’expiration est fixée à la fin du mois. Si les doses en question sont utilisées et que la demande est plus forte pour les secondes doses du vaccin d’AstraZeneca, le gouvernement provincial en demandera davantage au gouvernement fédéral.

Faits en bref

  • Environ 58 000 personnes de la Nouvelle-Écosse ont reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca.
  • La décision d’interrompre l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca a été prise le 12 mai, par excès de prudence en raison d’une augmentation constatée du problème rare de formation de caillots de sang lié à ce vaccin.

-30-