News release

La Province réduit les frais de garde d'enfant de 25 %

Les parents et les parents-substituts profitent d'une réduction précoce des frais de garde d'enfants alors que la Province accélère son engagement à réduire ces frais en vertu de l'Entente pour l'apprentissage et la garde de jeunes enfants à l'échelle du Canada.

L'Entente prévoit une réduction moyenne de 50 % des frais d'ici la fin de cette année. Il y aura une réduction initiale moyenne de 25 %, rétroactive au 1er janvier 2022, ce qui permettra aux parents et aux parents-substituts d'économiser en moyenne 200 $ par mois pour un tout-petit en service de garde.

« Cette réduction de 25 % des frais de garde d'enfants aura un impact réel sur les familles et les parents-substituts de jeunes enfants, et sur les gens qui envisagent de fonder une famille, affirme le premier ministre Tim Houston. Le coût peut être un obstacle à l'accès à des services de garde d'enfants de qualité et pourrait empêcher les parents de s'intégrer au marché du travail ou de le réintégrer. Le fait de réduire les frais maintenant offre un répit en attendant d'atteindre la réduction moyenne de 50 % des frais d'ici la fin de l'année. »

Les parents continueront de payer les frais actuels jusqu'au 1er avril, puis ils pourront choisir de recevoir un remboursement de la différence pour les frais payés de janvier à mars ou un crédit. Ensuite, les parents paieront le tarif réduit aux centres qui se sont joints au système pancanadien d'apprentissage et de garde de jeunes enfants.

En vertu de l'Entente pancanadienne, les tarifs des services agréés de garde d'enfants seront réduits à 10 $ par jour, en moyenne, d'ici au 31 mars 2026.

En plus de la réduction des frais, 1 500 nouvelles places seront ajoutées dans des centres de garde d'enfants à but non lucratif à compter de l'automne, dans le cadre du plan visant à ajouter 9 500 nouvelles places dans les centres d'apprentissage et de garde des jeunes enfants d'ici au 31 mars 2026. Les nouvelles places seront offertes dans un plus grand nombre de collectivités à l'échelle de la Nouvelle-Écosse, dans le but d'offrir un accès équitable à des services abordables et accessibles de garde d'enfants partout dans la province. Les collectivités où les options pour la garde d'enfants sont limitées auront bientôt accès à des services agréés de garde d'enfants pour les nourrissons et les tout-petits, en plus des programmes de garde avant et après l'école.

En plus d'ajouter de nouvelles places dans les centres de garde d'enfants, le gouvernement poursuivra la mise en oeuvre de la Stratégie sur la main-d'oeuvre intitulée « Excellence en éducation de la petite enfance », qui offrira une meilleure rémunération pour les éducateurs et éducatrices de la petite enfance, ainsi que l'élimination des frais de scolarité, des livres gratuits et des bourses pour des centaines de personnes qui suivent les cours en matière d'éducation à la petite enfance.

« En plus d'offrir l'important avantage des services de garde d'enfants abordables, la participation à cette Entente signifie également un salaire et des avantages améliorés pour des centaines d'éducateurs et éducatrices de la petite enfance, souligne Becky Druhan, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance. Nous allons créer des centaines d'emplois tout en offrant un plus grand nombre de places dans les centres de garde d'enfants à l'échelle de la province. Le salaire et les avantages améliorés permettront de maintenir en poste les excellentes éducatrices de la petite enfance que nous avons, et d'en attirer encore davantage. »

Le gouvernement du Canada offre un investissement transformateur visant à bâtir un système d'apprentissage et de garde de jeunes enfants à l'échelle du Canada en collaboration avec ses partenaires provinciaux, territoriaux et autochtones. Cela inclut un investissement fédéral historique de 605 millions de dollars pour la Nouvelle-Écosse de 2021-2022 à 2025-2026, en plus d'un investissement ponctuel d'environ 10,9 millions de dollars en 2021-2022 à l'appui de la main-d'oeuvre néo-écossaise dans le domaine de la petite enfance.

L'objectif est de réduire les tarifs des services agréés de garde d'enfant à 10 $ par jour, en moyenne, à l'échelle du Canada au cours des cinq prochaines années. D'ici la fin de l'année 2022, le gouvernement du Canada vise à réduire de 50 % les tarifs moyens des services agréés d'apprentissage et de garde de jeunes enfants afin de rendre ces services plus abordables pour les familles. Le financement à l'intention de la main-d'oeuvre du domaine de la petite enfance appuie des initiatives qui mettent l'accent sur le recrutement, le maintien en poste et le perfectionnement professionnel.

Citations

Toutes les familles devraient avoir accès à des services de garde d'enfants abordables. C'est pourquoi nous réduisons les tarifs à 10 $ par jour à l'échelle du pays. Cette réduction annoncée aujourd'hui en Nouvelle-Écosse est une étape importante vers l'établissement de notre système d'apprentissage et de garde de jeunes enfants à l'échelle du Canada, qui permettra aux familles d'économiser des milliers de dollars par année, de créer des emplois, d'assurer la croissance de la classe moyenne et d'offrir à nos enfants le meilleur départ dans la vie. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

L'objectif du gouvernement du Canada est de faire en sorte que, d'ici cinq ans, toutes les familles au Canada, peu importe où elles vivent, aient accès à des services d'apprentissage et de garde d'enfants réglementés pour un coût de 10 $ par jour, en moyenne. La réduction des frais annoncée aujourd'hui en Nouvelle-Écosse est un pas important vers l'atteinte de cet objectif et apportera une aide véritable aux familles de toute la province. Nous continuerons à travailler avec la Nouvelle-Écosse pour faire en sorte que les enfants aient accès aux services d'apprentissage et de garde de qualité, abordables et inclusifs dont ils ont besoin pour réussir. Karina Gould, ministre fédérale de la Famille, des Enfants et du Développement social

À titre de mère de deux jeunes enfants, de membre du conseil d'administration d'un centre de garde d'enfants à but non lucratif et de chercheuse, je suis ravie des progrès effectués par la Nouvelle-Écosse vers la vision importante d'un système d'apprentissage et de garde de jeunes enfants abordable, inclusif et de qualité supérieure. L'accès à des services d'apprentissage précoce de qualité supérieure pour mes enfants a été essentiel pour l'équilibre de ma famille, et la réduction des frais est très significative pour les familles de toute la province. Je suis comblée du travail en cours visant à appuyer les éducateurs et éducatrices de la petite enfance qui travaillent sans relâche pour répondre aux besoins des jeunes enfants et pour leur offrir les bases nécessaires pour l'apprentissage continu. Jessie-Lee McIsaac, professeure adjointe et titulaire d'une chaire de recherche du Canada de niveau 2 en matière de petite enfance : diversité et transitions, Université Mount Saint Vincent

Faits en bref

  • Un nouvel organisme sera créé pour superviser et gérer le nouveau système pancanadien dans la province; la surveillance réglementaire continuera de relever de la compétence du ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance.
  • Les tarifs payés par les parents seront réduits de 25 % en moyenne comparativement aux frais de 2019; les centres admissibles collaboreront avec les familles pour le remboursement ou le crédit qui s'applique aux tarifs payés de janvier à mars.
  • La Nouvelle-Écosse investit 132,6 millions de dollars par année dans le domaine de l'apprentissage et de la garde de jeunes enfants, y compris 54 millions de dollars pour le programme de prématernelle et plus de 75 millions de dollars pour le secteur de la garde d'enfants; la Nouvelle-Écosse compte 330 centres agréés de garde d'enfants et 14 agences de services agréés de garderie en milieu familial.
  • Tous les exploitants de garderies commerciales ou à but lucratif qui étaient titulaires d'un permis et financés par la Province au 13 juillet 2021 peuvent participer au nouveau système pancanadien et recevoir du financement pour être en mesure d'offrir, par exemple, des tarifs réduits pour les parents.
  • Le coût de la réduction de 25 % est estimé à 35 millions de dollars, et il sera financé par l'Entente pour l'apprentissage et la garde de jeunes enfants à l'échelle du Canada.

Ressources supplémentaires

Renseignements supplémentaires sur le système d'apprentissage et de garde de jeunes enfants de la Nouvelle-Écosse et sur l'Entente pour l'apprentissage et la garde de jeunes enfants à l'échelle du Canada : https://www.ednet.ns.ca/fr/childcare

Renseignements supplémentaires sur la stratégie « Excellence en éducation de la petite enfance » : https://www.ednet.ns.ca/elcc (en anglais seulement)

-30-

Renseignements :

Catherine Klimek
Bureau du premier ministre 902-717-1020
Lynette MacLeod
Éducation et Développement de la petite enfance 902-229-0785