News release

Vaccin contre la variole simienne maintenant offert à Sydney

À compter d'aujourd'hui 2 novembre, les personnes les plus à risque d'être exposées au virus de la variole simienne peuvent prendre rendez-vous à Sydney pour recevoir le vaccin Imvamune, afin de se protéger contre une infection.

Santé Nouvelle-Écosse organise deux cliniques de vaccination à Sydney au Centre de santé sexuelle du Cap-Breton, et offre gratuitement la première et la deuxième dose du vaccin contre la variole simienne. La première clinique aura lieu du mardi 8 novembre au mercredi 16 novembre, et la deuxième aura lieu du mardi 6 décembre au mercredi 14 décembre.

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) recommande l'utilisation du vaccin Imvamune comme un vaccin préventif à deux doses pour les personnes les plus à risque. L'intervalle entre les deux doses doit être d'au moins 28 jours.

« Dès que nous avons commencé à offrir le vaccin contre la variole simienne en Nouvelle-Écosse, nous savions qu'il était important d'offrir l'accès à ce vaccin à l'extérieur d'Halifax, dans d'autres régions de la province, pour protéger les gens qui sont les plus à risque, affirme le Dr Jesse Kancir, médecin-hygiéniste responsable de la variole simienne. J'encourage toutes les personnes admissibles à recevoir les deux doses pour obtenir la protection maximale. »

Les rendez-vous pour la première et la deuxième dose sont également offerts au Centre de santé sexuelle d'Halifax jusqu'au jeudi 24 novembre.

Le programme de vaccination pré-exposition est offert aux personnes suivantes :

1. Hommes queers cisgenres ou transgenres, personnes bispirituelles ou personnes non binaires qui ont des contacts sexuels avec des hommes queers cisgenres ou transgenres, des personnes bispirituelles ou des personnes non binaires, et qui répondent à au moins un des critères suivants :

  • Personnes qui ont eu deux partenaires sexuels ou plus depuis mai, ou qui prévoient avoir deux ou plus partenaires sexuels
  • Personnes qui ont reçu un diagnostic d'infection bactérienne transmise sexuellement depuis mai
  • Personnes qui ont été présentes (comme participantes, employées ou bénévoles) à une activité sociale qui inclut des contacts sexuels, par exemple des bains publics ou un club échangiste, depuis mai, ou qui prévoient être présentes à de telles activités
  • Personnes qui ont eu des relations sexuelles anonymes depuis mai ou qui prévoient avoir de telles relations
  • Personnes qui participent à l'industrie du sexe (comme travailleuses ou clientes) depuis mai ou qui prévoient y participer

Ou

2. Personnes qui ont des contacts sexuels avec des personnes qui répondent aux critères ci-dessus.

Seuls les gens qui résident en Nouvelle-Écosse ou qui sont dans la province pendant une période prolongée, par exemple les étudiants de niveau postsecondaire, et qui répondent aux critères d'admissibilité pourront recevoir le vaccin.

Les gens qui répondent aux critères d'admissibilité peuvent prendre rendez-vous au : https://novascotia.flow.canimmunize.ca/en/monkeypox-booking (en anglais seulement).

Si vous avez besoin d'aide pour prendre rendez-vous ou si vous n'avez pas de carte santé de la Nouvelle-Écosse, communiquez avec le bureau de la Santé publique de Sydney au 902-563-2400.

Faits en bref

  • Les travaux sont en cours pour offrir des cliniques dans d'autres régions de la province.
  • La variole simienne se propage par contact direct avec une personne infectée, y compris lors de rapports sexuels, par contact direct avec une lésion infectée par le virus (y compris les croûtes et les lésions en train de guérir), par des gouttelettes provenant des voies respiratoires (quand on tousse ou éternue) d'une personne infectée et par contact avec des articles contaminés comme de la literie ou des vêtements.
  • Les symptômes de la variole simienne apparaissent généralement de 5 à 21 jours après l'exposition au virus.
  • Au début, la variole simienne s'accompagne généralement d'une fièvre, de frissons, d'une enflure des ganglions lymphatiques, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires, de maux de dos et d'épuisement. Les symptômes peuvent progresser environ deux jours plus tard et peuvent comprendre une éruption cutanée ou des lésions qui commencent généralement sur le visage, les jambes ou les bras et qui peuvent toucher d'autres parties du corps, notamment les mains, les pieds, la bouche et les organes génitaux.

Ressources supplémentaires

Ressources du gouvernement du Canada sur la variole simienne : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/variole-singe.html

Renseignements supplémentaires sur la variole simienne, y compris la manière dont le virus se propage et les symptômes à surveiller : https://novascotia.ca/monkeypox/fr

-30-