Changements au programme de dons d’organes et de tissus

Les modifications à la loi sur le don d’organes et de tissus (Organ and Tissue Donation Act) entreront en vigueur le 18 janvier 2021. Cette loi fera en sorte qu’un plus grand nombre de gens de la Nouvelle-Écosse puissent être des donneurs d’organes et de tissus.

De tels changements aideront les gens de la Nouvelle-Écosse en attente d’une greffe à en obtenir une plus rapidement, et ce, en augmentant les dons d’organes et de tissus. C’est un changement qui changera de nombreuses vies. Quand on pense qu’un seul donneur peut sauver ou améliorer la vie de plus de 80 personnes, le changement au programme sera bien accueilli par beaucoup de gens.

Pour faire connaître votre décision

Vous pouvez faire connaître votre décision d’être donneur et donner tous ou certains de vos organes et tissus à votre décès. Si vous ne voulez pas donner vos organes et tissus lorsque la nouvelle loi changera le 18 janvier 2021, vous pouvez faire connaître votre décision avant que les changements entrent en vigueur.

Quel que soit votre choix, faites connaître votre décision à vos proches afin qu’elle soit respectée. Les familles continueront d’être consultées au sujet des souhaits de leurs proches relativement au don d’organes et de tissus.

À compter du 18 janvier 2021, si vous ne faites pas connaître votre décision quant au don et que vous êtes admissible, on tiendra pour acquis que vous acceptez de donner vos organes et vos tissus à votre décès. On parle alors de « consentement implicite » aux termes de la nouvelle loi sur le don d’organes et de tissus.

Prochaines étapes

  1. Décider – Renseignez-vous sur le don d’organes et de tissus et prenez votre décision.
  2. Discuter – Parlez à vos proches afin qu’ils acceptent votre décision.
  3. S’inscrire – Renseignez-vous sur la façon de vous inscrire au programme et de changer votre décision quant au don..

Ce que le changement signifie

Lorsque le changement entrera en vigueur le 18 janvier 2021, on tiendra pour acquis que les gens qui ne s’inscrivent pas comme donneur ou qui omettent d’inscrire leur décision de ne pas participer au programme et qui y sont admissibles donnent leur consentement au don d’organes et de tissus après leur mort. On parle alors de « consentement implicite ».

Les personnes admissibles seront orientées vers le programme de don d’organes et de tissus afin de déterminer si elles sont cliniquement aptes au don.

Voici les personnes qui ne sont pas admissibles au consentement implicite :

  • les personnes de 18 ans ou moins;
  • les personnes qui n’ont pas de capacité décisionnelle;
  • les personnes qui vivent en Nouvelle-Écosse depuis moins de 12 mois.

Une personne qui n’est pas admissible au consentement implicite peut néanmoins être donneur si elle consent au don, ou si quelqu’un y consent en son nom. Par exemple, les personnes de 16 ans et plus peuvent indiquer leur souhait d’être donneur lors du renouvellement de leur carte santé.

Pourquoi des modifications sont-elles apportées à la loi?

Le don d’organes et de tissus permet de sauver des vies et donne de l’espoir à ceux qui attendent une greffe qui leur sauvera la vie ou l’améliorera. Un seul donneur peut sauver ou améliorer la vie de plus de 80 personnes.

Le don d’organes, comme le cœur, le foie, les reins ou les poumons, permet de sauver la vie des personnes qui en ont besoin.

Le don de tissus, comme la peau, les os, les tendons, les valves cardiaques, les cornées, peut restaurer la vue et la mobilité, aider les personnes à se remettre d’une chirurgie oncologique et sauver la vie des grands brûlés et des personnes atteintes de maladies cardiaques graves.

De tels changements aideront les gens de la Nouvelle-Écosse en attente d’une greffe à en obtenir une plus rapidement, et ce, en augmentant les dons d’organes et de tissus. C’est un changement qui changera des vies.

Comment obtenir plus d’informations?

Le site Legacy of Life (en anglais seulement) est la source d’information de la Nouvelle-Écosse sur le don d’organes et de tissus et son fonctionnement. On y trouve aussi des réponses claires à des questions courantes ou mal comprises.