Consultations publiques sur l’élargissement à quatre voies de tronçons d’autoroute

Le gouvernement voit à l’entretien de 23 000 kilomètres de routes et d’autoroutes et de 4 100 ponts. Les autoroutes de la série 100 sont la base du réseau routier et de l’économie de la province; elles jouent un rôle clé dans les affaires, le tourisme et nos déplacements de tous les jours.

Les consultations publiques sont terminées.
Merci de votre participation et de vos commentaires.

Consultations régionales

À propos de l'étude

En réponse aux nombreuses demandes du public en vue d’améliorer la sécurité routière, la Province a commandé une étude de faisabilité sur l’élargissement à quatre voies de tronçons d’autoroute.

L’élargissement à quatre voies des huit tronçons d’autoroute visés par l’étude coûterait plus de 2 milliards de dollars. Étant donné ce coût, nous étudions l’option du péage pour que l’élargissement à quatre voies se fasse plus tôt.

Le rapport présente une évaluation détaillée du coût et des recettes éventuelles tirées du péage pour chaque tronçon d’autoroute étudié, et l’évaluation se base sur les critères suivants :

  • La sécurité - réduction du nombre de collisions
  • Les seuils de volume de trafic
  • Le coût par rapport aux recettes (viabilité financière)
  • Les économies liées à la durée des déplacements et aux coûts connexes
  • Les répercussions environnementales
  • Les exigences en matière d’acquisition de terrain

Investissement

Au cours des deux dernières années, le gouvernement provincial a investi plus de 455 millions de dollars dans l’infrastructure routière.

Budget

Grâce à un mode de financement différent au cours des 10 prochaines années, tous les tronçons visés par l’étude, soit 300 km, pourraient être élargis à quatre voies.

Financement différent

Grâce à un mode de financement différent au cours des 10 prochaines années, tous les tronçons visés par l’étude, soit 300 km, pourraient être élargis à quatre voies.

Passage Cobequid

On a élargi à quatre années voies une distance de 45 km en moins de deux ans grâce au partage des frais entre les gouvernements provincial et fédéral et au péage. Tous les travaux d’entretien, y compris les réparations et le déneigement, sont aussi payés par les revenus du péage.

Taxe sur l’essence

Chaque dollar de la taxe sur l’essence et des frais exigés par le Bureau des véhicules automobiles est réinvesti dans les routes provinciales. Au cours des trois dernières années, le gouvernement a investi 294 millions de dollars de plus que la somme recueillie.