Faites analyser l'eau de votre puits privé

En Nouvelle-Écosse, l'eau consommée par plus de 40 % des ménages provient de puits privés. L'eau de puits devrait être régulièrement analysée pour déterminer les concentrations de bactéries et de contaminants chimiques.

Des bactéries, des virus et des parasites peuvent pénétrer dans l'eau de votre puits et causer des maladies. L'exposition à long terme à des concentrations élevées de certains éléments chimiques d'origine naturelle, comme l'arsenic et l'uranium, peut avoir des conséquences graves et durables pour la santé.

L'odeur, le goût et la couleur de l'eau de votre puits ne permettent pas de déterminer si elle est potable. Vous ne pouvez pas non plus supposer qu'elle est potable en fonction de l'analyse de l'eau du puits de votre voisin.

Pour être certain de la salubrité de l'eau de votre puits, vous devez donc la faire analyser régulièrement.

Fréquence des analyses

L'eau de puits devrait être analysée tous les six mois pour les bactéries, et tous les deux ans pour les contaminants chimiques.

Certaines personnes consomment l'eau des lacs et des rivières, ce que nous ne recommandons pas, sauf si l'eau est filtrée et désinfectée. Les lacs et les rivières étant des sources d'eau de surface, leur eau doit être analysée tous les six mois pour les bactéries et tous les ans pour les contaminants chimiques.

Prélever un échantillon

Vous pouvez prendre et laisser les bouteilles pour les échantillons à divers emplacements de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse (en anglais seulement) dans la province pour l'analyse bactérienne et l'analyse chimique. Il existe également d'autres laboratoires qui font des analyses de l'eau (en anglais seulement).

Pour prélever un échantillon, vous devez suivre des étapes précises, à la fois pour les bactéries (en anglais seulement) et pour les contaminants chimiques (en anglais seulement).

Dans le cas de l'analyse bactérienne, demandez au laboratoire de vérifier la présence ou l'absence de coliformes totaux et de la bactérie E. coli. Cette analyse coûte entre 30 $ et 50 $.

En ce qui concerne les contaminants chimiques, demandez au laboratoire de vérifier au minimum ce qui suit :

  • Alcalinité
  • Aluminium
  • Ammoniac
  • Antimoine
  • Arsenic
  • Baryum
  • Bore
  • Cadmium
  • Calcium
  • Carbone organique total
  • Chlorure
  • Chrome
  • Conductivité
  • Couleur
  • Cuivre
  • Dureté
  • Fer
  • Fluorure
  • Magnésium
  • Manganèse
  • Matières totales dissoutes
  • Nitrate
  • Nitrite
  • pH
  • Plomb
  • Potassium
  • Sélénium
  • Sodium
  • Sulphate
  • Turbidité
  • Uranium
  • Zinc

Cette analyse coûte entre 200 $ et 300 $ tous les deux ans.

Il est parfois utile de faire une analyse pour déterminer la présence de contaminants chimiques individuels ou d'un plus petit groupe de contaminants chimiques. Vous pouvez faire de telles analyses pour surveiller la présence de contaminants chimiques individuels et pour vérifier que le système de traitement fonctionne bien. Les paramètres typiques utilisés pour ce type d'analyse incluent le pH, la dureté et les métaux ou contaminants chimiques spécifiques qui font l'objet de l'analyse. En général, les analyses selon des paramètres individuels coûtent moins cher, mais une analyse complète est tout de même recommandée aux deux ans.

Les analyses liées à certains contaminants potentiels de l'eau potable, comme les hydrocarbures pétroliers ou les pesticides, sont plus coûteuses et sont faites seulement si vous avez de bonnes raisons de croire que l'eau de votre puits contient de tels contaminants.

Interprétation des résultats

Le laboratoire vous enverra les résultats de l'analyse. Pour pouvoir comprendre ces résultats, servez-vous de l'outil « Drinking Water Interpretation Tool » (en anglais seulement).

Apprenez-en davantage sur les autres contaminants qui sont parfois présents dans l'eau de puits ou des lacs et des rivières. Faites particulièrement attention aux contaminants chimiques dont les concentrations sont supérieures aux recommandations de Santé Canada (concentrations maximales acceptables).

L'arsenic et l'uranium sont fréquemment présents dans l'eau en Nouvelle-Écosse et présentent des risques pour la santé. Apprenez-en davantage sur l'arsenic dans les eaux souterraines de votre région (en anglais seulement).

Faites particulièrement attention aux résultats du plomb, car Santé Canada a réduit les lignes directrices à 0,005 milligramme/litre. Le plomb peut avoir des effets sur le développement du cerveau et le comportement chez les enfants, et peut entraîner une augmentation de la tension artérielle ou des problèmes de rein chez les adultes. Apprenez-en davantage sur le plomb dans l'eau potable.

Faites aussi particulièrement attention aux résultats du manganèse, car Santé Canada a établi des lignes directrices basées sur les risques. La limite est de 0,120 milligramme/litre. Des recherches récentes démontrent qu'au fil du temps, la consommation d'eau potable dont le taux de manganèse dépasse cette limite peut avoir une incidence sur le développement du cerveau des enfants et sur la mémoire, l'attention et le mouvement chez les adultes.

Traitement

Si les concentrations de contaminants présents dans l'eau de votre puits sont supérieures aux recommandations officielles, vous devez alors la traiter avant de la consommer. Nous mettons à votre disposition diverses ressources pour vous aider à choisir le bon système de traitement et à procéder à son entretien.

Vous pouvez également vous adresser à une entreprise réputée qui se spécialise dans le traitement de l'eau.

Renseignements connexes

Abonnez-vous