Government of Nova Scotia
novascotia.ca Government of Nova Scotia Nova Scotia, Canada
 
Environment

Topics

Inspection, Compliance and Enforcement

Algues bleues

Algues bleues (English)

Algues bleues

Les algues bleues, plus récemment appelées cyanobactéries, sont des bactéries microscopiques qui vivent dans l'eau de surface, par exemple les lacs, les étangs, les rivières et les ruisseaux.

Il existe deux formes d'algues bleues : les proliférations, qui se forment dans et sur l'eau, et les tapis algaires qui se développent au fond des rivières et des lacs. Les algues bleues peuvent produire des toxines qui pourraient vous rendre malade. Si vous croyez voir des algues bleues, vous ne devez pas boire l’eau ou nager dans cette eau, ni laisser les enfants ou les animaux de compagnie s'y baigner ou la boire. Veuillez signaler la possible présence d’algues bleues au bureau d’Environnement et Changement climatique de votre région (en anglais seulement) ou appeler au 1-877-936-8476. Notre personnel procédera à des vérifications.  

Une fois que nous aurons confirmé la présence d'algues bleues, un avis restera en vigueur pour ce plan d'eau. En effet, une fois que les algues bleues apparaissent, il est plus probable qu'elles réapparaissent dans le même lac et les tests ne suffisent pas à assurer la sécurité en raison de leur nature imprévisible. Nous voulons que vous disposiez de l'information dont vous avez besoin pour prendre des décisions éclairées pour vous protéger et protéger votre famille et vos animaux de compagnie.

En présence de proliférations ou de tapis algaires ou à la suite d'une prolifération récente, nous recommandons de ne pas entrer dans l'eau, de ne pas laisser les animaux de compagnie s'y baigner ou de ne pas en boire.

Voici les lacs où la présence d'algues bleues a été confirmée 2021.

Mois

Année

Nom du lac

Comté

Octobre 2021 Brazil Lake Yarmouth
Septembre 2021 Oathill Lake Halifax
Septembre 2021 Pentz Lake Halifax
Septembre 2021 Lake Banook Halifax
Août 2021 Canal Shubenacadie
(de Grand Lake à Lake Micmac inclusivement)
Halifax
Août 2021 Fletcher Lake Halifax
Août 2021 Lake Thomas Halifax
Août 2021 Lake Charles Halifax
Août 2021 Lake MicMac Halifax
Août 2021 Fox Point Lake Lunenburg
Août 2021 Canal Shubenacadie
(entre Fletchers Lake et Lake Thomas)
Halifax
Août 2021 Loon Lake Halifax
Août 2021 Bell Lake Halifax
Août 2021 Zwickers Lake Annapolis
Août 2021 Porters Lake Digby
Août 2021 Cunard Pond Halifax
Août 2021 Lumsden Pond Kings
Août 2021 Springfield Lake Annapolis
Août 2021 Lake Ainslie Inverness
Juillet 2021 Lake Torment Kings
Juillet 2021 Gully Lake Colchester
Juillet 2021 Sherbrooke Lake Lunenburg
Juillet 2021 Williams Lake Halifax
Juillet 2021 Shubenacadie Grand Lake Halifax
Juillet 2021 Ogden Lake Yarmouth
Juillet 2021 Heron Lake Digby

Voici les lacs où la présence d'algues bleues a été confirmée

Mois

Année

Nom du lac

Comté

Août 2020 Laytons Lake Cumberland
Août 2020 Tucker Lake Halifax
Juillet 2020 Lake Micmac Halifax
Juillet 2020 Wentworth Lake Queens
Juillet 2020 Lake Banook Halifax
Juillet 2020 Lake Fanning Kings
Juillet 2020 Lake Ogden Yarmouth
Juillet 2020 Lake Vaughan Yarmouth
Juillet 2020 Raynards Lake Yarmouth
Juillet 2020 Sullivan Lake Guysborough
Juillet 2020 Martins River Lunenburg
Juillet 2020 Shorts Lake Colchester
Juillet 2020 Lake Ainslie Inverness
Juillet 2020 Sherbrooke Lake Lunenburg
Juillet 2020 Sherbrooke Lake Guysborough
Juillet 2020 Duck Lake
Juin 2020 Big Mushamush Lake Lunenburg
Août 2019 Nowlans Lake Digby
Août 2019 Lake Fanning Digby
Août 2019 Lake Ogden Yarmouth
Août 2019 Lake Vaughan Yarmouth
Août 2019 Raynards Lake Yarmouth
Août 2019 Sandy Lake Guysborough
Août 2019 Mersey River Queens
Août 2019 Oak Island Causeway Cumberland
Septembre 2019 Lake Micmac Halifax
Septembre 2019 Rafuses Cove Lunenburg
Juillet 2019 Sherbrooke Lake Guysborough
Juillet 2019 Vaghan River Hants
Juillet 2019 Lake Ainslie Inverness
Juillet 2019 SW Margaree Inverness
Juillet 2019 Miners Marsh Pictou
2019 Lake Annis Yarmouth
2019 Powder Mill Lake Halifax
Août 2018 Lake Mic Mac Halifax
Août 2018 Gibson's Lake Annapolis
Août 2018 Joshua Lake Halifax
Août 2018 Ponhook Lake Lunenburg
Août 2018 Hill Provincial Park Pictou
Août 2017 Armstrong Lake Kings
Août 2017 Black River Kings
Juillet 2018 Big Mush-a-mush Lunenburg
Juillet 2018 Ponhook Lake Lunenburg
Janvier 2018 Hubley Mill Lake Halifax
Septembre 2016 Ponhook Lake Lunenburg
Septembre 2016 Lumsden Pond Kings
Août 2016 Middle River of Pictou Pictou
Août 2016 Mattatal Lake Cumberland
Juillet 2016 Powder Mill Lake Halifax
Septembre 2015 Fish Lake Halifax
Novembre 2014 Lochaber Lake Antigonish
Juillet 2014 Branch Lake Lunenburg
Juillet 2014 Fox Point Lake Halifax
Juin 2014 Lake Torment Annapolis
Octobre 2013 Lake Banook Halifax
Août 2013 Lumsden Pond Kings
Juillet 2013 Raynards Lake Yarmouth
Août 2012 Grand Lake Halifax
Août 2012 Lochaber Lake Antigonish
Septembre 2012 Germain Lake Digby
Juillet 2012 Powder Mill Lake Halifax
Juin 2011 Lake Fanning Yarmouth
Juillet 2011 Lake Vaughan Yarmouth
Septembre 2009 Lake Ainslie Inverness

À quoi ressemble une prolifération d’algues bleues?

Blue Green Algae

Malgré leur nom, les algues bleues peuvent également être turquoise, vert olive ou rouge. Les proliférations peuvent ressembler à de fines tontes de gazon dans l'eau, à de la peinture renversée, à de la soupe aux pois ou, parfois, à une épaisse écume à la surface.

Il peut également y avoir des tapis algaires au fond des zones claires et peu profondes des lacs et des rivières ou sur le rivage. Ces tapis algaires ressemblent à des touffes de végétation et peuvent être noirs, bruns ou vert foncé dans l'eau. Sur le rivage, ils peuvent être bruns ou gris une fois qu'ils ont séché. Les animaux sont attirés par leur odeur et peuvent vouloir les manger. Les enfants et les animaux de compagnie doivent être tenus à l'écart des tapis algaires qui flottent près du rivage ou qui ont été rejetés sur le littoral.

Chaque fois que vous voyez une prolifération ou un tapis algaire, vous devez le considérer comme potentiellement toxique jusqu'à ce que vous soyez certain qu'il ne s'agit pas d'algues bleues.

La province du Nouveau-Brunswick a mis au point un excellent guide vidéo qui explique ce qu’il faut surveiller.

Comment se produit une prolifération?

Il y a des proliférations d'algues bleues à l’échelle mondiale et partout en Nouvelle‑Écosse. Elles ont généralement lieu lorsque les températures sont les plus chaudes, donc à la fin de l'été et au début de l'automne (de mai à octobre). La fréquence des proliférations augmente en raison des changements climatiques, qui entraînent un réchauffement de la température de l'eau.

Les algues bleues ne sont habituellement pas visibles à la surface. Lorsque les conditions sont favorables, les bactéries peuvent se reproduire rapidement pour former une grande masse, que l'on appelle prolifération ou écume. Les bactéries prolifèrent dans les régions où l'eau est peu profonde et chaude, où le courant est faible, où l'eau contient beaucoup de nutriments comme le phosphore et l'azote et où il y a suffisamment de lumière qui pénètre dans l'eau.

Le phosphore et l'azote sont des éléments naturels qui sont essentiels à la vie végétale et animale. Ces nutriments peuvent se retrouver en trop grande quantité dans nos systèmes d'eau douce et favoriser la croissance d'algues bleues. Lorsqu'il pleut, les eaux d'orage ou de surface transportent les matières qu'elles contiennent - notamment le limon, les engrais, les excréments d'animaux et la végétation en décomposition - vers les ruisseaux, rivières et lacs les plus proches. Ces matières constituent des sources de nutriments pour la croissance des plantes aquatiques, des algues et des algues bleues. Les eaux usées et les eaux d'égout peuvent également contenir des nutriments. Le contrôle ou l'élimination de ces sources peut contribuer à réduire l'apparition et la gravité des proliférations.

Quel impact cela aura-t-il sur moi?

Des effets néfastes pour la santé peuvent être causés par le contact avec la peau, l'inhalation ou l'ingestion d'eau contaminée par des microcystines. Voici certains symptômes possibles :

  • démangeaisons et irritation des yeux et de la peau si vous vous baignez dans de l'eau contaminée;
  • maux de tête, fièvre, diarrhée, douleurs abdominales, nausées et vomissements si vous avez avalé ou inhalé de l'eau contaminée.

Une exposition prolongée ou élevée aux toxines, par exemple l'ingestion d'une grande quantité de toxines, peut causer des dommages au foie. Les enfants présentent un risque plus élevé en raison de leur faible poids corporel. De plus, ils passent généralement plus de temps dans l'eau et sont plus susceptibles que les adultes d'avaler accidentellement de l'eau contaminée.

En cas de prolifération d’algues bleues :

  • N'utilisez pas l'eau pour boire, nager, prendre un bain ou une douche et vous brosser les dents.
  • Ne permettez pas aux enfants, aux animaux de compagnie et au bétail de nager dans l'eau ou de la boire.
  • Utilisez une autre source d'eau, dont de l'eau en bouteille ou dans un réservoir, ou communiquez avec un spécialiste du traitement de l'eau pour obtenir de l'aide.
  • Ne vous fiez pas à un système de filtration d'eau compact inclus dans un pichet.
  • Ne faites pas bouillir l'eau. L'ébullition peut libérer encore plus de toxines dans l'eau.
  • N'utilisez pas l'eau pour faire la cuisson.
  • N'utilisez pas l'eau pour arroser votre jardin de légumes.
  • Vous pouvez utiliser l'eau pour laver la vaisselle ou d'autres objets, à condition de les rincer avec de l'eau non contaminée et de les essuyer complètement.
  • N'utilisez pas d'eau contenant des algues bleues pour laver les vêtements.
  • Faites preuve de prudence lorsque vous pratiquez des activités récréatives nautiques qui peuvent causer des éclaboussements, comme le motonautisme, car les toxines pourraient être inhalées.
  • Lorsque vous arrosez des plantes non comestibles, évitez les pulvérisations qui peuvent affecter les humains et les animaux par l'inhalation ou le contact.
  • N'utilisez pas d'herbicide, de sulfate de cuivre ou d'autres algicides et ne traitez pas l'eau à l'aide d'un produit désinfectant tel que le chlore (agent de blanchiment).
  • Soyez prudent lorsque vous mangez des poissons pêchés dans l'eau où une prolifération d'algues est présente. Ne consommez pas le foie, les reins ou les autres organes de ces poissons, car les toxines peuvent s'y trouver.
  • Si vous avez été en contact avec des algues bleues, prenez une douche et nettoyez bien les articles qui ont été en contact avec les algues bleues.
  • Si vous êtes malade, consultez un médecin.

Eau potable

Les eaux de surface, comme les lacs ou les rivières, ne sont pas recommandées comme source d'eau potable pour les habitations, car elles peuvent être plus facilement contaminées que les eaux souterraines et parce que leur qualité et leur chimie sont beaucoup plus variables.

Si vous vous approvisionnez en eau potable à partir d'un lac, d'une rivière ou d'une autre source d'eau de surface, ou si vous avez un puits creusé à faible profondeur près d'un lac ou d'une rivière, votre eau potable peut être contaminée pendant et après une prolifération. Cela s’explique par le fait que de plus fortes concentrations de toxines sont généralement libérées dans l'eau lorsque les algues bleues meurent.   

Si vous souhaitez continuer à utiliser les eaux de surface comme source d'eau potable, le moment idéal pour prélever un échantillon d'eau est lorsque les algues bleues sont mortes et qu'il n'y a plus aucun signe visible de prolifération. Assurez-vous de demander au laboratoire de faire une analyse des microcystines. Vérifiez les résultats pour vous assurer que les microcystines ne dépassent pas la limite de 0,0015 milligramme/litre. Si les résultats dépassent cette limite, trouvez une autre source d'eau potable.

Systèmes de traitement de l’eau

La plupart des sources d'eau municipales utilisent des traitements particuliers pour gérer les algues bleues. La plupart des filtres résidentiels n'éliminent pas les toxines causées par les algues bleues. Si vous avez des questions sur votre filtre résidentiel, veuillez contacter un spécialiste de la qualité de l'eau, titulaire d'un diplôme en chimie, en ingénierie, en sciences de l'environnement ou en biologie, ou d'un diplôme technique en qualité de l'eau ou en traitement de l'eau provenant d'une institution reconnue.
Peu importe qui vous choisissez, il est important de :

  • Comprendre quels sont les contaminants (en anglais seulement) que vous devez traiter.
  • Demander à voir les spécifications techniques des unités de traitement – Vérifiez le statut de la certification NSF International (en anglais seulement) et la capacité de l'unité à traiter le type de contaminants présents dans votre approvisionnement en eau.
  • Se renseigner sur la surveillance, l'entretien et les garanties des unités de traitement.
  • Examiner et comparer les unités de traitement.
  • Rechercher et comparer plusieurs devis de différents fournisseurs.

Communiquez avec un de nos bureaux régionaux (en anglais seulement) ou appelez au 1-877-936-8476.