Ce que vous pouvez faire si vous soupçonnez un cas de mauvais traitements


Chacun a le droit de vivre sans crainte. Nous avons tous un rôle à jouer pour rendre nos communautés plus sûres et plus respectueuses. Voici deux choses que les voisins, les amis et membres de la famille peuvent faire pour aider à stopper les mauvais traitements envers les aînés :

  1. RECONNAÎTRE! Apprenez à reconnaître les signes de la maltraitance. Soyez attentif lorsque quelque chose vous rend mal à l'aise. Surmontez vos craintes et n'hésitez pas à aider.

  2. VÉRIFIER! Ne tirez pas de conclusions hâtives. Parlez en privé à la personne qui à votre avis est victime de mauvais traitements. Si vous ne savez pas quoi faire, ou si vous avez besoin d'aide, adressez-vous à un professionnel.

Avant d'agir, posez-vous les questions suivantes : Y a-t-il un problème de sécurité? Suis-je respectueux?

Si la situation est dangereuse, n'hésitez pas : appelez la police ou composez le 911. Faites confiance à votre instinct. Mieux vaut être trop prudent.

RECONNAÎTRE Apprenez à reconnaître les symptômes


Voici certains des signes indiquant qu'une personne profite de son pouvoir et de la confiance qu'on lui fait pour maltraiter une personne âgée :

  • elle limite les mouvements de la personne âgée et décide des personnes que celle-ci peut voir;

  • elle accuse la personne âgée : C'est de ta faute si je t'ai poussée!

  • elle exprime un fort sentiment de droit : Je peux faire ce que je veux! C'est mon héritage!

  • elle traite la personne âgée comme un enfant : Fais ce que je te dis!

  • elle dispute, injurie ou menace souvent la personne âgée;

  • elle laisse la personne âgée seule pendant de longues périodes de temps.

Certains signes peuvent révéler des mauvais traitements :

  • signes physiques : bleus, entorses, fractures ou égratignures — surtout quand l'explication donnée ne correspond pas à la blessure;

  • changements de comportement : dépression, repli sur soi-même ou peur;

  • changements liés aux activités sociales régulières de la personne âgée : ne plus aller à des célébrations religieuses ou à des rencontres sociales;

  • changements liés à son logement : parents non impliqués précédemment ou nouveaux amis emménageant avec la personne;

  • changements liés à la situation financière : annulation de certains services (télévision, Internet, téléphone) ou avis de factures impayées;

  • choses qui « disparaissent » dans la maison;

  • signes de négligence : absence de nourriture dans la maison, rester seul pendant de longues périodes, ne pas avoir de lunettes, de prothèses auditives, de médicaments ou encore de bons vêtements.

Faites confiance à votre instinct quand quelque chose vous rend mal à l'aise. La présence d'un signe est comme la pointe d'un iceberg : il y a probablement beaucoup plus de choses sous la surface.


Surmontez vos craintes pour aider la personne


VÉRIFIER Si ce n'est pas risqué, parlez à la personne qui à votre avis est victime de mauvais traitements

  • Attendez d'être seul et lorsque vous ne serez probablement pas interrompu.

  • Décrivez ce que vous avez vu ou entendu. Tenez-vous-en aux faits. Par exemple :

    • Dites exactement ce que vous avez vu. « Je l'ai vu prendre de l'argent dans votre portefeuille. »

      N'utilisez pas de mots qui portent un jugement. « Je l'ai vu voler de l'argent dans votre porte-feuille. »

  • Posez des questions qui traduisent votre souci. Est-ce que ça va? Est-ce que quelqu'un vous fait du mal? Que voulez-vous faire? Qu'est-ce que je peux faire pour vous aider?

  • Soutenez et écoutez la personne. Dites-lui que ce qui se passe n'est pas de sa faute.

  • Encouragez-la à se défendre. Encouragez-la à prendre ses propres décisions.

  • Respectez ses décisions, même si vous n'êtes pas d'accord. Si vous pensez que la personne est incapable de prendre de bonnes décisions, demandez conseil à un professionnel.

  • Soyez patient. Laissez la porte ouverte.

NE CONFRONTEZ PAS OU N'ACCUSEZ PAS l'auteur des mauvais traitements. Il se peut qu'il s'en prenne à la personne âgée.


Soyez prêt

  • Notez les mauvais traitements dont vous êtes témoin. Notez la date et ce qui s'est passé.

  • Apprenez ce qu'est la planification financière— comment assurer sa sécurité dans une relation et comment partir en toute sécurité.

  • Renseignez-vous sur les services offerts dans votre région.

  • Assurez-vous que les aidants naturels disposent des ressources et du soutien dont ils ont besoin.




Privacy Terms Crown copyright © 2012, Province of Nova Scotia. Updated: 2013-04-07