Ce que vous pouvez faire pour éviter les mauvais traitements

Restez impliqué. Connaissez vos droits.

Toute personne, quels que soient son milieu et son âge, peut être victime de mauvais traitements. En rencontrant souvent des gens et en faisant régulièrement des activités, vous êtes moins susceptible d'être victime de mauvais traitements. Être actif permet également de rester en bonne santé. Les personnes de votre communauté ont autant besoin de vous que vous avez besoin d'eux.

Voici ce que vous pouvez faire pour votre santé physique et psychologique et pour votre bien-être.

  • Restez en contact avec les autres! Ayez des contacts réguliers avec les personnes qui vous soutiennent et qui respectent vos décisions.

  • Impliquez-vous! Faites des activités et assistez à des événements qui vous permettent de rencontrer des gens.

  • Allez vers les autres! Contribuez au bien-être de votre communauté.

  • Ayez du plaisir! Faites des choses qui vous apportent du plaisir, de la force et du réconfort.

  • Restez actif physiquement! Faites régulièrement de l'activité physique. Mangez régulièrement et bien.

  • Obtenez de l'aide! Si vous vous sentez déprimé, parlez-en à un ami, à un chef spirituel ou à un organisme de services sociaux. Ne combattez pas vos problèmes tout seul. Demandez de l'aide.


Faites attention à vos finances


Il est important que vous ne vous inquiétiez pas de votre sécurité financière. Participez à la gestion de votre agent et de vos biens, et tenez-vous au courant de tout ce qui s'y rapporte.

  • Si des personnes vous forcent à agir d'une telle façon en ce qui concerne votre argent et vos biens, rappelez-leur que vous avez le droit de prendre vos propres décisions, même si celles-ci ne sont pas d'accord. Demandez-leur de respecter vos choix.

  • Pensez à votre avenir. Pour tout ce qui concerne votre avenir, les procurations, les directives personnelles, les dispositions relatives aux soins et votre testament, consultez un avocat. Parlez de vos souhaits et de ce que vous souhaitez pour l'avenir à une personne en qui vous avez confiance.

  • Ouvrez et envoyez vous-même votre courrier.

  • Regardez bien vos relevés bancaires mensuels et communiquez avec votre banque si quelque chose vous semble anormal.

  • Gardez vos documents financiers et tout autre document important dans un endroit sûr. Dites à quelqu'un en qui vous avez confiance où se trouvent ces documents.


Apprenez ce qu'est la planification de la sécurité


Si vous êtes dans une relation abusive, la création d'un plan de sécurité peut vous permettre de vous sentir plus sûr. Cela peut également vous permettre de changer les choses plus facilement ou de quitter une situation. Quitter une relation abusive est l'étape la plus dangereuse; il est donc important de bien se préparer. NE PARLEZ PAS de votre plan à la personne abusive.

Si vous avez besoin d'aide pour créer un bon plan de sécurité, adressez-vous à un refuge pour personnes victimes de mauvais traitements, à la police ou au bureau des services aux victimes de votre région. Voici quelques étapes à respecter :

  • Faites en sorte que l'on vienne souvent vous voir à la maison et ayez des contacts téléphoniques réguliers avec des amis, de la famille ou des fournisseurs de services.

  • En cas d'urgence, mettez de l'argent et une carte téléphonique prépayée ailleurs que chez vous.

  • Donnez à des amis ou à des parents en qui vous avez confiance des copies des documents importants.

  • Préparez un sac contenant des vêtements, des médicaments ainsi que certains accessoires personnels (p. ex. lunettes, prothèses auditives, etc.)— c'est-à-dire tout ce dont vous pourriez avoir besoin pendant quelques jours si vous décidiez de partir. Donnez le sac à un ami ou à un membre de la famille en qui vous avez confiance.

  • Placez dans un endroit commode les numéros de téléphone d'amis, de parents, de refuges ou d'autres personnes en qui vous avez confiance.

  • Trouvez un mot qui permettra d'indiquer clairement à un ami ou à un parent en qui vous avez confiance que vous êtes en danger.




Privacy Terms Crown copyright © 2012, Province of Nova Scotia. Updated: 2013-04-07