1. Coronavirus (COVID-19)
  2. Travail et entreprises
  3. Risques pour la santé et la sécurité au travail

Coronavirus (COVID-19) : risques pour la santé et la sécurité au travail

Conseils en matière de santé et de sécurité pour l'évaluation des risques liés à la COVID-19 dans le milieu de travail et la mise en place de mesures visant à réduire ces risques.

Évaluation des risques dans le milieu de travail

L'évaluation des risques dans le milieu de travail signifie examiner attentivement ce qui peut constituer un danger pour les personnes sur le lieu de travail pendant la pandémie de COVID-19, notamment :

  • Réduire/éliminer les risques d’exposition et moyens de le faire.
  • Déterminer les conséquences liées à l’absence de certains de vos employés.

Vous devez également déterminer les risques potentiels d’exposition, c’est-à-dire :

  • Examiner les tâches et les postes pour identifier les personnes les plus à risque d’exposition et déterminer à quels moments l’exposition est la plus susceptible de se produire.
  • Déterminer les endroits où le risque d’exposition est le plus élevé.
  • Examiner l’évaluation des risques, déterminer les nouveaux risques et prendre les mesures nécessaires.
  • Déterminer les éventuelles pénuries de personnel ainsi que les conséquences de ces pénuries sur les activités opérationnelles et les activités essentielles liées à la sécurité.

Réduction des risques

Discutez avec le comité mixte sur la santé et la sécurité au travail ou le représentant de la sécurité de votre lieu de travail de ce que vous pouvez faire pour réduire les risques; discutez également de l’efficacité de chaque mesure.

Éliminer les risques

Les risques doivent être éliminés autant que possible, par exemple en annulant toute activité non essentielle ou en reportant des activités jusqu’à ce que la menace baisse ou disparaisse. Cette mesure peut être difficile, mais il faut faire tout ce qui permet de réduire les risques.

Contrôles techniques

Les contrôles techniques permettent soit de supprimer un risque, soit de mettre en place des barrières pour protéger les travailleurs. Voici des exemples de contrôles techniques pour réduire les risques d’infection et de propagation :

  • Barrières physiques pour isoler les travailleurs, p. ex. panneaux en plexiglas
  • Séparation spatiale accrue dans les installations, les salles et entre les postes de travail
  • Accès limité aux endroits où les personnes se rassemblent ou qu’elles fréquentent
  • Installation de distributeurs de désinfectant à base d’alcool pour les mains
  • Installation de lavabos dédiés au lavage des mains
  • Recours à l’automatisation pour réduire les contacts avec les surfaces (p. ex. distributeurs automatiques de gel pour le lavage des mains, séchage automatique des mains, portes automatiques, etc.)
  • Ventilation :
    • Veiller à ce que les systèmes de ventilation fonctionnent bien
    • Accroître les taux de renouvellement d’air d’appoint et d’air soufflé ainsi que pour les systèmes d’évacuation
    • Accroître le pourcentage d’air frais propre circulant dans le système
    • Changer les filtres des systèmes de ventilation plus souvent
    • Élaborer des procédures pour le nettoyage, l’entretien et le fonctionnement des systèmes de ventilation ainsi que pour la protection du personnel d’entretien

Contrôles administratifs

Les contrôles administratifs peuvent être associés à d’autres types de contrôle pour protéger et réduire l’exposition au travail. Les contrôles administratifs peuvent concerner les formations, l’hygiène des mains, l’hygiène respiratoire, l'éloignement social, les autres modalités de travail, le nettoyage du lieu de travail, la restriction des entrées sur le lieu de travail et la promotion du vaccin lorsque celui-ci sera disponible.

Voici des exemples de contrôles administratifs que vous pouvez considérer :

  • Revoir les horaires de travail afin de réduire le nombre d’employés présents lors d’un même quart de travail.
  • Réduire les contacts directs avec les clients et les collègues en communiquant davantage par télécopieur, téléphone et courriel.
  • Remettre à plus tard les activités nécessitant un contact direct avec les clients.
  • Créer une zone tampon d’au moins deux (2) mètres entre un employé et un client lorsque le service à la clientèle doit se faire en personne, et faire en sorte que les interactions soient les plus courtes possible.
  • Faire en sorte que le personnel puisse autant que possible travailler à la maison.
  • Donner aux travailleurs à haut risque (comme les personnes immunodéprimées ou de plus de 60 ans) des tâches à faible risque d’exposition.
  • Éviter les lieux et les activités associés à un risque d’exposition élevé.
  • Nettoyer le lieu de travail plus fréquemment, fournir le matériel nécessaire et renforcer les mesures d’hygiène personnelle.
  • S’assurer que les installations utilisées pour le lavage des mains soient propres.
  • Fournir des désinfectants pour les mains à base d’alcool lorsque les installations nécessaires au lavage des mains ne sont pas disponibles (ou aux travailleurs sur la route, sur les chantiers de construction, etc.).
  • Nettoyer de façon régulière, avec un désinfectant ou du savon et de l’eau, les objets qui sont fréquemment touchés, comme les postes de travail, les poignées de porte et autres types de poignée, les rampes, les bouilloires, les outils, etc.
  • Fournir des boîtes de mouchoirs et éliminer les mouchoirs usagés de façon sûre et hygiénique.
  • Retirer les magazines et les papiers des salles d’attente ou communes (comme les salles de pause).
  • Laver les vêtements de travail plus souvent, y compris les doublures de casque, les gants et les combinaisons.

Équipement de protection individuelle (EPI)

La COVID-19 constitue un nouveau risque dans la plupart des milieux de travail, et les employeurs et les employés peuvent se poser des questions sur la manière d’utiliser l’EPI, même s’ils savent s’en servir dans d’autres contextes de travail.

Les responsables de la santé publique ont fourni des directives aux milieux de travail pour gérer les expositions potentielles à la COVID-19. Conformément à la loi sur la protection de la santé (Health Protection Act), seules certaines entreprises essentielles sont exemptées des exigences en matière d’éloignement physique. Dans tous les autres milieux de travail, les employés doivent rester à au moins deux mètres (six pieds) des autres personnes.

Si votre entreprise est exemptée des exigences en matière d’éloignement et que vos employés travaillent à moins de deux mètres (six pieds) les uns des autres, vous devriez tout de même envisager d’autres moyens de réduire votre recours à l’EPI, comme des barrières physiques.

Tous les masques n’offrent pas le même niveau de protection contre la COVID-19. Si vous utilisez un masque comme EPI pour vous protéger contre la COVID-19, vous devez vous assurer qu’il offre la protection nécessaire et que vous l’utilisez et l’entretenez correctement.

Formation des employés

Les travailleurs peuvent être appelés à faire des tâches peu familières susceptibles de nécessiter certaines formations. Les employés faisant des tâches associées à une exposition potentielle doivent suivre une formation sur :

  • les risques associés à l’exposition, les moyens de contraction possibles du virus ainsi que les mesures visant à briser le cycle infectieux;
  • les protocoles d’isolement et de signalement des cas ou de réduction de l’exposition;
  • l'éloignement physique à maintenir, c’est-à-dire deux (2) mètres;
  • les mesures de contrôle appropriées pour empêcher la transmission, comme les règles en cas de toux (se couvrir le nez et la bouche pendant la toux ou les éternuements, tousser et éternuer dans le creux du coude ou dans un mouchoir), et l’hygiène des mains (se laver les mains ou utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool s’il n’y a pas d’eau et de savon);
  • l’utilisation et l’entretien de l’équipement de protection individuelle.