Programmes de formation pour les aspirants membres des services de police publics au Canada

Devenir policier en Nouvelle-Écosse

Les exigences pour devenir policier en Nouvelle-Écosse sont les suivantes :

  • Âge : Avoir au moins 19 ans pour suivre un programme de formation pour les aspirants policiers.
  • Citoyenneté : Être citoyen canadien ou avoir le statut de résident permanent
  • Éducation : Diplôme de 12e année et cours préparatoires de niveau postsecondaire en mathématiques et en anglais Nota : La préférence est souvent accordée aux personnes qui ont suivi des cours de niveau postsecondaire.
  • État de santé général : Il existe des normes et des tests établis pour vérifier notamment l’état de santé dentaire, l’acuité auditive et l’acuité visuelle.
  • Capacité physique : Avant d’être accepté à une académie de police, il faut subir le test d'aptitudes physiques essentielles (TAPE).
  • Vérification de casier judiciaire : À un certain moment, il y a prise d’empreintes digitales et vérification de casier judiciaire.
  • Permis de conduire : Il faut détenir un permis de conduire valide.
  • Secourisme et RCR : Il faut présenter la preuve d'avoir suivi avec succès un cours de secourisme général qui comprenait la réanimation cardiopulmonaire (RCR) et ce, au cours de l'année précédant la demande d'inscription à une académie de police.
  • Natation : Il faut avoir la Médaille de bronze de la Life Saving Society ou avoir suivi le programme de sauvetage nautique pour les premiers intervenants.
  • Lettres de référence : Toute demande d’inscription à un service de police ou à une académie de police doit être accompagnée de trois lettres de référence de membres de la collectivité ou de professionnels qui n'ont aucun lien de parenté avec l'aspirant policier.
  • Dactylographie : Il faut pouvoir dactylographier au moins 25 mots par minute sans dépasser 5 p. 100 d’erreurs lors d’un test de trois minutes.
  • Curriculum vitæ : Il faut présenter un curriculum vitæ avec la demande d’inscription. On conseille de commencer tôt à dresser son curriculum vitæ et de le mettre à jour au besoin. Il faut noter toutes les activités sportives auxquelles vous prenez part, toutes les associations communautaires dont vous avez été membre, tous les cours suivis. Les recruteurs des services de police veulent toujours savoir ce que les gens font de leur vie et quelles expériences ils ont vécues.
  • Conduite préventive : La plupart des académies de police préfèrent que les aspirants aient suivi un cours de conduite préventive avant d’entreprendre leur formation de recrues. Dans certaines régions, ce cours est obligatoire. Une personne qui suit ou qui va suivre un cours de conduite automobile pour obtenir son permis de conduire de la Nouvelle-Écosse aura la formation nécessaire. Elle doit conserver une copie de son avis d’achèvement du cours. Dans de rares cas, des programmes de formation des recrues, comme le « Police Science Program » du service de police de la région d’Halifax, offrent le cours de conduite préventive.
  • Évaluation : Dans les six mois précédant l’acceptation dans un programme de formation d’aspirant policier, les candidats subissent une évaluation de leurs aptitudes et de leurs capacités ainsi qu’une évaluation psychologique. Il n’y a pas grand-chose qu’on peut faire pour se préparer à ces évaluations, mais il n’y a rien à craindre. Ces évaluations servent à vérifier que les aspirants policiers ont les aptitudes et la personnalité nécessaires pour effectuer les tâches et les devoirs assignés aux policiers.
  • Entrevue individuelle : Dans les six mois précédant l’acceptation à un programme de formation d’aspirant policier, les candidats sont convoqués à une entrevue individuelle. Les recruteurs cherchent à savoir comment les candidats se comportent lorsqu’ils sont questionnés et comment ils penseraient réagir dans différentes situations. La meilleure chose à faire dans ces entrevues est d’être soi-même.
  • Antécédents : Les recruteurs vérifient les antécédents des aspirants policiers pour s’assurer que ces derniers sont bien qui ils disent être. Les personnes qui font attention à leur mode de vie, qui gère bien le paiement de leurs dettes, qui ont de bons amis et qui sont prévenants envers les autres n’ont rien à craindre de la vérification des antécédents.
  • Éthique et intégrité : L'évaluation de l'éthique et de l'intégrité vérifie la véracité des renseignements sur les demandes d'inscription. La véracité signifie que les réponses données sur le questionnaire relativement au mode de vie et aux renseignements personnels sont vraies. Par exemple, une question pourrait être : « Avez-vous déjà consommé des drogues illégales? ». Les réponses données sont généralement considérées comme des divulgations ou admissions. Les recruteurs cherchent à savoir si les candidats sont assez honnêtes pour assumer leurs expériences de vie, bonnes ou mauvaises. Selon des études, le meilleur moyen de juger ou de prédire comment un candidat se comportera dans l'avenir est d'étudier son comportement antérieur et cela est particulièrement vrai pour les aspirants policiers. Par conséquent, la plupart des services de police font passer un test aux candidats pour voir jusqu'à quel point ils sont prêts à révéler leur passé. Les services de police ne cherchent pas des gens qui n’ont jamais commis d’erreurs mais des gens qui sont honnêtes par rapport à eux-mêmes et qui n’ont pas répété les erreurs commises.

Programmes universitaires

Voici une liste des universités canadiennes qui offrent des programmes (en anglais seulement) en criminologie, en justice pénale, et en sciences sociales. Beaucoup de ces programmes attirent des aspirants policiers et des recrues.

Henson College (Dalhousie University)
Certificate in Police Leadership

6100 University Avenue
Halifax (N.-É.)
B3H 3J5
(902) 494-2526

University of Winnipeg
Degree in Justice and Law Enforcement

515, avenue du Portage
Winnipeg (Manitoba)
R3B 2E9
(204) 786-9159

University of Regina
Police Studies

3737 Wascana Parkway
Regina, SK
S4S 0A2
(306) 585-4591

En plus de ces programmes généraux en sciences sociales, plusieurs universités offrent des diplômes et des certificats en spécialisation policière. Il y a aussi des collèges communautaires au Canada et des cégeps au Québec qui offrent des programmes suivis par des aspirants policiers, recrutés ou non. Ces programmes sont dans les domaines suivants : sciences sociales, justice pénale, parajuridique, gestion de la sécurité, administration de la loi et de la sécurité.

La liste qui suit n’est pas une liste complète des programmes offerts, mais elle fait un survol de ce que différents établissements de formation offrent au secteur des services de police public.

Académies de police

Les académies de police canadiennes indiquées ci-après offrent aux services de police des cours et des programmes spécialisés. Certaines académies offrent à la fois des cours pour les recrues et des cours sur le tas pour les policiers assermentés à l'emploi de services de police publics.

Justice Institute of British Columbia
715 McBride Boulevard
New Westminster, BC
V3L 5T4
(604) 528-5608

École nationale de police du Québec
350, rue Marguerite-d 'Youville
Nicolet (Québec)
J3T 1X4
819-293-8631

Holland College
140 Weymouth Street
Charlottetown, PEI
C1A 4Z1
1-800-446-5265 (press 2) or
(902) 629-4217

Saskatchewan Police College
217 College West Building
University of Regina
Regina, SK
(306) 787-8870

C.O. Bick Police College
4620 Finch Avenue East
Scarborough, ON
M1S 4G2
(416) 808-4800

Académie de la Police provinciale de l’Ontario
777, avenue Memorial
Orillia (Ontario)
L3V 7V3
705-329-6111

Collège canadien de police
C.P. 8900
Ottawa (Ontario)
K1G 3J2
613-993-9500

École de la GRC
Direction générale de la GRC
Immeuble QG
73 prom. Leikin
Ottawa (Ontario)
K1A 0R2
613-993-7267